Aller au contenu


Photo

Prix Wikibéral - lancement des Mélanges


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
83 réponses à ce sujet

#21 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 17/07/2009 - 10:48

mmm intéressant. Pas sur que j'accroche. A défaut, je ferais cet article sur la gauche, la droite, la passion légitime et les passions rejetées dont j'ai parlé.

Une remarque sur le sujet : d'emblée je ne crois pas au type de filiation intellectuelle sous-entendu par le sujet. Je pense que l'homme a certaines dispositions intellectuelles permanentes, qui le prêtent à rêver l'utopie, et à réaliser la table rase de 1793. Ce ne sont pas les actes qui ont découlé de la diffusion de la doctrine utopique, je crois que les actes et la doctrine découlent tous deux d'un état d'esprit en amont. J'essaierai tout de même de creuser. :icon_up:

Maybe

peut-être aussi que 1793, par son existence même, a "rendu possible" (si le terme n'était pas un comble en l'occurrence) le socialisme utopique du XIXe, qui avait précisément pour objectif de ne pas rester une douce rêverie à la manière de Diderot, mais au contraire de se matérialiser un jour, celui du Grand soir.

Tu penses à des gens comme Owen, Saint-Simon ou Fourier, je suppose. Tu pourraist parler de Babeuf, plutôt ; ou même remonter à des utopies plus anciennes, littéraires (More, Campanella) ou moins (la République de Platon). Tu pourrais même parler de christianisme, si tu voulais troller. :doigt:

Edit : grillé, sauf pour l'essentiel : Babeuf.

Peut-être qu'un article spécifique sur Babeuf peut être intéressant, en marquant sa filiation chez Blanqui notamment. Serais-tu partant Rincevent ?

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#22 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 17/07/2009 - 11:51

Ah oui au fait un oubli de ma part : il n'y a rien sur le christianisme et sur la franc-maçonnerie, sujets pourtant omniprésents dans le bouquin. Sur ces points du reste, je me fenderai volontiers, si j'en ai le temps, d'articles critiques sur au moins deux aspects (qui ne sont bien évidemment que des appréciations personnelles, mais les Mélanges ne sont pas des panégyriques, et peuvent (doivent) intégrer des critiques constructives et argumentées

- une défense sans faille sinon aveugle du catholicisme, et a contrario une présentation molle des bienfaits du protestantisme, qui me semblent pour autant incommensurablement supérieurs dans le sujet qui nous occupe, l'avènement de la république libérale type "1789"
- un procès sans nuance à l'encontre de la franc-maçonnerie, qui n'est pas aussi "1793" que Nemo veut bien le dire (lire notamment les principes de 89 et le socialisme, du franc mac Yves Guyot : http://fr.wikisource...…_le_Socialisme)

Je pense que Nemo, dans sa tentative de défendre à tout prix l'Église catholique, en vient à des oublier la nuance et la rigueur méthodologique qui sont les siennes dans les premiers chapitres du bouquin.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#23 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Utilisateur
  • 30171 messages

Posté 17/07/2009 - 13:47


une défense sans faille sinon aveugle du catholicisme, et a contrario une présentation molle des bienfaits du protestantisme,

Je pense que Nemo, dans sa tentative de défendre à tout prix l'Église catholique, en vient à des oublier la nuance et la rigueur méthodologique qui sont les siennes dans les premiers chapitres du bouquin.

Alors là, je ne te rejoins pas. Il explique bien que qu'il juge nécessaire l'émancipation de l'instruction par rapport à l'Eglise. Il donne spécifiquement l'exemple d'un enseignant à qui il était interdit d'évoquer L'Ecole Des Femmes en classe.

Quant à un représentation molle des bienfaits du protestantismes, j'ai trouvé au contraire qu'il a estompé les méfaits des actions des protestants, qui ont souhaité, et bien promu, le monopole étatique de l'instruction, totalement ignorants des conséquence indésirées, pour se le voir piquer par les Francs Maçons qui le transformèrent en l'Eglise de 1793. Il présente leur action comme bonne alors que c'est leur invention qui a permis le drame qui a suivi.

Amusant comme, sur des sujets qui nous tiennent à coeur, on peut lire les mêmes mots avec des yeux très différents.

De ton intervention et de ma réaction on concluera qu'il y a bien là un sujet de réflexion intéressant et important.

Un petit quelque chose sur la Franc Maçonnerie s'imposerait aussi : cet ouvrage est franchement une charge très dure à son encontre (à juste titre en ce qui me concerne) et c'est aussi en celà que je le trouve salutaire.
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#24 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 28168 messages

Posté 17/07/2009 - 16:31

Peut-être qu'un article spécifique sur Babeuf peut être intéressant, en marquant sa filiation chez Blanqui notamment. Serais-tu partant Rincevent ?

Oh, j'en serais sans doute incapable ; la seule chose que je sais de Babeuf et qui dépasse le SMIC scolaire, c'est qu'il a écrit contre le démocide en Vendée.

- un procès sans nuance à l'encontre de la franc-maçonnerie, qui n'est pas aussi "1793" que Nemo veut bien le dire (lire notamment les principes de 89 et le socialisme, du franc mac Yves Guyot : http://fr.wikisource...…_le_Socialisme)

C'est à peu près tout ce qui me chiffonne dans les interviews qu'il donne autour de ce dernier livre : son anti-maçonnisme quasi-rabique. Que les francs-macs se targuent d'avoir été la force derrière la Révolution, soit ; mais cette "légende dorée interne" (bâtie seoln le vieux principe "Ces événements nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs") les auto-intoxique, comme l'a montré Taguieff.

Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)


#25 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Utilisateur
  • 30171 messages

Posté 17/07/2009 - 19:51

Quand on entretien le secret il ne faut pas venir pleurnicher quand les gens sont mal renseignés à votre sujet.

Nemo répète plusieurs fois dans le livre qu'il serait certes préférable d'avoir accès à plus d'informations sur le Franc Maçonnerie.
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#26 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 18/07/2009 - 10:28

oui enfin bon, question secret, tout est relatif : dans n'importe quelle librairie, il y a des rayons entiers consacrés à la FM ; les grands maîtres sont interviewés par la presse ; les lieux de rencontre (et je ne parle pas seulement des temples) sont connus de tous. La FM n'est que l'ombre d'elle-même, un réseau social 1.0, si je puis dire, qui permet d'entretenir et de développer un carnet d'adresses, et aucunement une église secrète de Cagoulards d'opérette.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#27 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Utilisateur
  • 30171 messages

Posté 18/07/2009 - 22:49

On ne parle plus de la même époque.
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#28 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 20/07/2009 - 09:13

Tu parlais du secret : s'il était entretenu jadis, ça fait bien longtemps qu'on sait tout et plus encore sur les francs-macs, n'en déplaise à Nemo qui confond le Grand Orient et le Komintern.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#29 Sylvain

Sylvain

    Homme de lettres

  • Habitué
  • 2582 messages

Posté 29/08/2009 - 18:15

Une remarque sur le sujet : d'emblée je ne crois pas au type de filiation intellectuelle sous-entendu par le sujet. Je pense que l'homme a certaines dispositions intellectuelles permanentes, qui le prêtent à rêver l'utopie, et à réaliser la table rase de 1793. Ce ne sont pas les actes qui ont découlé de la diffusion de la doctrine utopique, je crois que les actes et la doctrine découlent tous deux d'un état d'esprit en amont. J'essaierai tout de même de creuser. :icon_up:


J'ai tendance à être d'accord avec toi, les tentatives de réalisation de l'Utopie sont sans doute fort anciennes. Voir "L'histoire du communisme" d'Alfred Sudre.

#30 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10394 messages

Posté 30/08/2009 - 10:32

J'ai tendance à être d'accord avec toi, les tentatives de réalisation de l'Utopie sont sans doute fort anciennes. Voir "L'histoire du communisme" d'Alfred Sudre.

C'est noté.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#31 Roniberal

Roniberal

    Moine-copiste

  • Habitué
  • 6756 messages

Posté 01/09/2009 - 23:15

- les libéraux et le gaullisme (Copeau)

Dommage, je l'aurais bien pris.
"It's easy to dismiss the noninterventionist view as the quaint aspiration of men who lived in a less complicated world, but it's not so easy to demonstrate how our current policies serve any national interest at all. Perhaps an honest examination of the history of American interventionism in the 20th century, from Korea to Vietnam to Kosovo to the Middle East, would reveal that the Founding Fathers foresaw more than we think." Ron Paul

"Liberals also routinely denounced the Pope for refusing to accept that Catholicism, like all religions, has rules that cannot simply be discarded to satisfy the cultural trends of the time. The political left has been highly critical of the Pope’s positions on abortion, euthanasia, gay marriage, feminism, and contraception. Many liberals frankly view Catholicism as an impediment to the fully secular society they hope to create." Ron Paul

"By encouraging Americans to adopt a group mentality, the advocates of so-called "diversity" actually perpetuate racism. Their obsession with racial group identity is inherently racist…"
Ron Paul

"Into this mix steps Ron Paul, with a message that has stunned millions. He says again and again that government is not the way out. And even though his political life is nothing short of heroic, he doesn't believe that his candidacy is about him and his personal ambitions. He talks of Bastiat, Hazlitt, Mises, Hayek, and Rothbard – in public campaign speeches. And let no one believe that this is just rhetoric. Take a look at his voting record if you doubt it. Even the New York Times is amazed to discover that there is a principled man in politics." Lew Rockwell

CLIQUEZ ICIET ICI AUSSI

#32 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 9242 messages

Posté 03/09/2009 - 16:03

Quid des délais actuels? Je compte finir mes articles sous 10 jours pour ma part

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#33 Dardanus

Dardanus

    Historien

  • Bureau
  • 4363 messages

Posté 03/09/2009 - 17:10

Je me suis débrouillé pour finir dans les délais annoncés (31 août au plus tard) mais je n'avais qu'un article à faire.
Comme je l'ai dit, je me suis dévoué pour l'association car j'avais beaucoup d'obligations cet été et je suis loin d'être enthousiasmé par l'ouvrage couronné (du moins tel qu'il apparaît au travers des compte-rendus publiés dans Contrepoints).
Le goût des fonctions publiques et le désir de vivre de l'impôt n'est point chez nous une maladie particulière à un parti, c'est la grande et permanente infirmité de la nation elle-même. Tocqueville

L’esprit humain est facilement troublé, mais ne devient que difficilement limpide, tout comme l’eau du bassin. Huainan Zi

S’il y avait moins de compassion dans le monde, il y aurait moins de problèmes dans le monde. Oscar Wilde

Jamais on ne fait le mal si pleinement et si gaiement que quand on le fait par conscience. Pascal

Un chien n’est pas un bon chien parce qu’il aboie bien ; un homme n’est pas un sage parce qu’il parle bien. Zhuang Zi

#34 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 07/09/2009 - 16:18

Merci Dardanus, ton texte est excellent et je l'ai bien intégré dans les Mélanges.

J'attends à présent EN URGENCE les contributions des uns et des autres, bouclage prévu le 14 septembre prochain.

L'ouvrage fait à ce jour 210 pages.

Ronibéral, si tu veux le gaullisme, tu n'as qu'un mot à dire !

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#35 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 9242 messages

Posté 07/09/2009 - 21:12

Merci Dardanus, ton texte est excellent et je l'ai bien intégré dans les Mélanges.

J'attends à présent EN URGENCE les contributions des uns et des autres, bouclage prévu le 14 septembre prochain.

L'ouvrage fait à ce jour 210 pages.

Ronibéral, si tu veux le gaullisme, tu n'as qu'un mot à dire !


Rincevent et moi n'avons pour l'instant pas abordé le texte sur l'affaire Dreyfus. Qui a des oreilles..

Par ailleurs, j'ai rendez vous au téléphone avec Nemo demain matin pour fixer l'entretien, aussi vite que possible

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#36 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 28168 messages

Posté 07/09/2009 - 21:29

Rincevent et moi n'avons pour l'instant pas abordé le texte sur l'affaire Dreyfus. Qui a des oreilles..

Ah non, pas de caricatures antisémites en ces lieux ! :icon_up:

Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)


#37 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10394 messages

Posté 07/09/2009 - 21:34

Etant donné que le sujet que j'ai pris ne me dit toujours rien, je m'oriente plutôt sur l'article que j'ai proposé sur l'évolution du clivage gauche-droite depuis la révolution. Si vous trouvez hors-sujet vous me direz.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#38 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 28168 messages

Posté 07/09/2009 - 21:37

A priori, Némo en parle dans son livre (avec même un petit schéma à l'appui), mais uniquement quant à la recomposition du clivage au lendemain de l'Affaire.

Quant à l'Affaire elle-même, je ne sais finalement qu'en dire, sinon qu'il y avait des gens de 1789 d'un côté comme de l'autre. Une idée de problématique ?

Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)


#39 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13175 messages

Posté 08/09/2009 - 10:38

Etant donné que le sujet que j'ai pris ne me dit toujours rien, je m'oriente plutôt sur l'article que j'ai proposé sur l'évolution du clivage gauche-droite depuis la révolution. Si vous trouvez hors-sujet vous me direz.

Ce n'est pas du tout hors sujet.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#40 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 9242 messages

Posté 08/09/2009 - 20:26

Nemo ok pour entretien mais il veut relire le texte avant toute parution. L'entretien devrait se faire la semaine du 21. Il faudrait commencer à préparer les questions dès maintenant en tout cas et voir qui y va

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png