Aller au contenu


Photo
- - - - -

Les métiers d'avenir


  • Veuillez vous connecter pour répondre
167 réponses à ce sujet

#81 jabial

jabial

    Libéral

  • Utilisateur
  • 39403 messages
  • Tendance:Anarcap

Posté 02/04/2012 - 08:14

Et sinon, les métiers d'avenir ? Pour l'instant, j'ai bien peur que ce soit politicien et/ou fonctionnaire : on va dans le sens d'une socialisation massive, et en cas de retour au totalitarisme, ils se réserveront toujours les meilleures ressources. Les meilleures places sont toujours proches du pouvoir, ou, pour ceux qui n'ont pas les possibilités intellectuelles d'y parvenir, au sein des forces de maintien de l'ordre.

Si au contraire vous voulez parier sur une explosion de l'appareil étatique avec chaos, alors il faut être au plus près de la production de nourriture et être capable de fonctionner sans importations. La ferme d'arrière-grand-papa, en quelque sorte, avec des cultures céréalières, des lapins, des oies, etc.

Enfin, si vous croyez que notre monde va continuer bon an mal an sans grands changements, regardez les courbes de salaires et dirigez-vous vers les métiers qui paient le mieux (version entrepreneuriale : regardez où il y a de la demande et pas d'offre et créez une boîte).
« Puisque nous vivons une époque où les gens se préoccupent d'"équité" et de "justice sociale", quelle est votre "part équitable" de ce pour quoi quelqu'un d'autre a travaillé ? » Thomas Sowell

#82 Nicolas Azor

Nicolas Azor

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 2076 messages
  • Ma référence:Alain Madelin
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 08:25

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.

J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens. Perso c'est pour ça que j'achète des actions: j'ai d'ores et déjà conscience de ne pas valoir grand chose sur le marché du travail. Donc dès que j'ai bossé, j'ai économisé et acheté des actions, en prévision du moment qui me paraissait inéluctable où je n'aurai plus d'emploi.

Donc si j'osais je dirais qu'un des métiers d'avenir, c'est rentier.
Mes logiciels préférés: bitcoin debian Vim Perl screen elinks w3m rtorrent mutt gnupg awesome mplayer

« Il n’y a point de droit naturel: ce mot n'est qu’une antique niaiserie… Avant la loi il n’y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l’être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot. » Stendhal.

#83 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 53294 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 02/04/2012 - 08:46

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens.

C'est factuellement faux et de plus en plus faux. Tu te rends compte que les richesses de l'humanité augmentent exponentiellement bien plus vite que la population ?
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#84 Boeldieu

Boeldieu

    Ecrivaillon

  • Utilisateur
  • 138 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 10:25

Même punition pour l'intelligence artificielle: il y a 30 ans, on prédisait que l'intelligence artificielle aurait dépassé le cerveau humain avant l'an 2000.


Sauf que pour l'IA on sait depuis … les années 30 que ça marchera jamais comme on peut l'espérer (ou le craindre). Incomplétude de l’arithmétique du second ordre, Gödel toussa.

Moi je prend le paris suivant : si on arrive à simuler le fonctionnement complet d'une cellule d'ici 30 ans ce sera déjà bien…
Il était un petit navire qui n'avait jamais navigué. Il partit pour un long voyage sur la mer Méditerrannée.
Au bout de cinq à six semaines, les vivres vinrent à manquer. On tira a la courte paille pour savoir qui serait mangé.

#85 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17272 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 02/04/2012 - 10:34

Sauf que pour l'IA on sait depuis … les années 30 que ça marchera jamais comme on peut l'espérer (ou le craindre). Incomplétude de l’arithmétique du second ordre, Gödel toussa.



LOL Gödel, il est mis a toutes les sauces, de deux choses l’unes, l’humain n’est pas capable d’avoir une conscience ‘humaine’ ou il n’est pas impossible d’avoir une IA à conscience ‘humaine’, il ne faut pas confondre la possibilité hypothétique d’avoir un jour un brain in a box et la possibilité de comprendre son fonctionnement, encore moins de le poser sous forme de règles formelles.

Accessoirement, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un postulat matérialiste fort pour que ça soit vrai, même si la conscience n’est pas ‘dans’ la matière mais en est une propriété spirituelle émergente, ça ne signifie pas qu’elle ne peut émerger que de la viande, et si la conscience est insufflée par Dieu, qui aurai l’impudence de Lui dire qu’il n’a pas le droit de l’insuffler dans du silicium et que c’est réservé au meatbags ?
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#86 Boeldieu

Boeldieu

    Ecrivaillon

  • Utilisateur
  • 138 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 11:02

LOL Gödel, il est mis a toutes les sauces, de deux choses l’unes, l’humain n’est pas capable d’avoir une conscience ‘humaine’ ou il n’est pas impossible d’avoir une IA à conscience ‘humaine’, il ne faut pas confondre la possibilité hypothétique d’avoir un jour un brain in a box et la possibilité de comprendre son fonctionnement, encore moins de le poser sous forme de règles formelles.


Justement une IA peut toujours se formaliser. Mais si tu penses que l'argument n'est pas recevable… Je donne quand même les pointeurs suivants de Jean-Yves Girard (qui a démontré la cohérence de l'arithmétique du second ordre entre autre) ou de Penrose

Accessoirement, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un postulat matérialiste fort pour que ça soit vrai, même si la conscience n’est pas ‘dans’ la matière mais en est une propriété spirituelle émergente, ça ne signifie pas qu’elle ne peut émerger que de la viande, et si la conscience est insufflée par Dieu, qui aurai l’impudence de Lui dire qu’il n’a pas le droit de l’insuffler dans du silicium et que c’est réservé au meatbags ?


Je n'aurais pas l'impudence de lui dire quoique ce soit mais juste de faire remarquer quelques résultats de base en calculabilité montrent les limites indépassables de l'IA quoiqu'on puisse espérer en termes de développements technologiques. Et quoi que vous en pensiez ces résultats sont le résultat direct de l'incomplétude (Turing a 'inventé sa machine en travaillant sur la question de la décidabilité, question liée à celle de la complétude mais différente : pour la complétude c'est que tout ce qui est vrai est démontrable et pour la décidabilité c'est de savoir si une machine peut dire si oui ou non un théorème est vrai/démontrable).
Il était un petit navire qui n'avait jamais navigué. Il partit pour un long voyage sur la mer Méditerrannée.
Au bout de cinq à six semaines, les vivres vinrent à manquer. On tira a la courte paille pour savoir qui serait mangé.

#87 noob

noob

    Clerc

  • Utilisateur
  • 5126 messages
  • Tendance:Libéral classique

Posté 02/04/2012 - 12:47

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.
J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.
Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens.

C'était pas un peu le concept des khmeres rouges ça ? Le retour à la terre et tutti quanti.
Moralité. Quand les hommes qui font la loi veulent se servir de leur puissance pour ôter à leurs concitoyens la liberté, cette maudite liberté, cette liberté si impopulaire aujourd'hui auprès de nos démocrates, ils devraient au moins commencer par avouer qu'elle donne du pain au peuple, et affirmer ensuite, s'ils l'osent, que c'est là un affreux malheur. Bastiat
L'intelligentsia de gauche, c'est la bonne conscience plus la subvention. J-F Revel
 
Breiz Atoa Tse Toung

Autrement dit, l’animalisme est un féminisme dilaté et non anthropocentrique. Beatriz Preciado

#88 Chitah

Chitah

    Encylcopédie Humanie

  • Banni
  • 44827 messages
  • Ma référence:Jean-Michel Aulas
  • Tendance:Anarcap

Posté 02/04/2012 - 13:00

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.

J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens. Perso c'est pour ça que j'achète des actions: j'ai d'ores et déjà conscience de ne pas valoir grand chose sur le marché du travail. Donc dès que j'ai bossé, j'ai économisé et acheté des actions, en prévision du moment qui me paraissait inéluctable où je n'aurai plus d'emploi.

Donc si j'osais je dirais qu'un des métiers d'avenir, c'est rentier.

Je crois qu'il est quand même ahurissant d'affirmer une chose pareille. C'est ce genre d'idées qui alimente directement l'idéologie appelée socialisme, et qui est par ailleurs le socle intellectuel des syndicats politisés français : une vision du monde à côté de la plaque, issue d'une peur naturelle de l'avenir, qui conduit à des conclusions en dépit du bon sens.

En dépit du bon sens car lorsque Nicolas Azor dit qu'il sera ultimement un rentier, on est en droit de se demander dans quoi il va investir vu qu'il n'y aura plus de travail et plus que des entreprises mécanisées?

Pour me contacter : chitathmonkey@gmail.com


#89 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17272 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 02/04/2012 - 15:02

Justement une IA peut toujours se formaliser. Mais si tu penses que l'argument n'est pas recevable… Je donne quand même les pointeurs suivants de Jean-Yves Girard (qui a démontré la cohérence de l'arithmétique du second ordre entre autre) ou de Penrose



Si tu définis une IA comme étant un système formel, tu peux lui appliquer les règles des systèmes formels et en conclure qu’elle est limitée, ça ne signifie en rien que ses limitations l’empêchent d’avoir une conscience de type humain, à moins de prendre comme double postulat que

1. l’humain n’est pas un système formel et ne peut pas être simulé par un système formel.
2. La conscience humaine nécessité la consistante et la complétude.

En gros dire, « Gödel donc les IA sont limitées donc les IA ne marchent pas » c’est partir du principe qu’il ne faut pas être limité pour marcher, je suis prêt a parier que les humains sont limités, et pourtant, ils marchent.

Je n'aurais pas l'impudence de lui dire quoique ce soit mais juste de faire remarquer quelques résultats de base en calculabilité montrent les limites indépassables de l'IA quoiqu'on puisse espérer en termes de développements technologiques.


Bien entendu que l'IA a des limites indépassables (sauf si Il s'en mele avec un coup de magieméchanique quantique volontaire bien entendu :P), mais dire que l'IA a des limites indépassables ne dit strictement rien sur le positionnement de ces limites, on sais que l'IA ne peut pas devenir omnisciente, ok, mais ce n'est pas super fonctionnel comme définition :D
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#90 Poil à gratter

Poil à gratter

    Homme de lettres

  • Utilisateur
  • 2934 messages

Posté 02/04/2012 - 15:12

Pour mettre tout le monde d'accord on pourrait parler de Crétinerie Artificielle : des programmes limités, mais qui marchent…

#91 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17272 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 02/04/2012 - 15:22

Pour mettre tout le monde d'accord on pourrait parler de Crétinerie Artificielle : des programmes limités, mais qui marchent…


Voila, comme les humains quoi :D
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#92 jubal

jubal

    Clerc

  • Utilisateur
  • 4015 messages

Posté 02/04/2012 - 15:59

Justement une IA peut toujours se formaliser.

Pourquoi ?

#93 E.T. bleu

E.T. bleu

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 1795 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 16:04

Pas besoin d'ordi pour comprendre comment fonctionne le corps humain. Il se peut meme que ce soit plus simple qu'on ne le pense.

Government creates the rich and poor. The middle class is just the remaining miscellaneous category.

Nous sommes à la racine du rapport des français au Pouvoir : il faut pour eux qu’il soit de droit divin.

 

L’économie et la finance sont un grand système qui a sa logique propre, inconnue des participants, lesquels sont les gestionnaires apparents du système, alors qu’en fait, ils n’en sont que les grands prêtres. Ils gèrent des mystères qui les dépassent et, au passage, comme dans les temps anciens, ils drainent à leur profit les richesses, les honneurs, le pouvoir et les femmes. (Bruno Bertez)

 

On dirait que toute la vie est comme ça, une sorte de perpétuel train de retard.

Si l'histoire du vingtième siècle illustre une vérité, c'est que l'homme passe son temps à se poser des problèmes qu'il ne peut pas résoudre, parce que ce sont de faux problèmes qui, par essence, ne comportent aucune solution, et à ne pas résoudre quantité de problèmes réels dont la solution est tout à fait à sa portée. (Jean-Francois Revel, La Grande Parade)

 


#94 Nicolas Azor

Nicolas Azor

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 2076 messages
  • Ma référence:Alain Madelin
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 16:49

En dépit du bon sens car lorsque Nicolas Azor dit qu'il sera ultimement un rentier, on est en droit de se demander dans quoi il va investir vu qu'il n'y aura plus de travail et plus que des entreprises mécanisées?


D'une part mon propos est essentiellement quantitatif. Même si les métiers existent toujours, ils ne procurent pas autant d'emplois qu'il y a de main d'oeuvre. En somme je pense que la demande de main d'oeuvre n'est pas infinie, ou en tout cas pas nécessairement aussi importante que l'offre. Et d'un extrême à l'autre il y a toute une continuité au milieu de laquelle le chômage, ou du moins l'inactivité, apparait comme une conséquence naturelle.

D'autre part, les entreprises entièrement mécanisées appartiennent à des gens. Même pas besoin de faire de la science fiction. Les machines presque entièrement autonomes existent déjà:

Image IPB

D'ailleurs je trouve que ces machines, même si elles sont d'une affligeante banalité de nos jours, n'en sont pas moins très emblématiques de ce qu'est le capitalisme, le progrès et la place de la technique dans la société. A plus d'un titre il y aurait des pages entières à écrire sur l'impact social de ces engins.

Les sous qu'elles recoivent tombent dans la poche de certains, qui en général sont les actionnaires de la boite qui possède les machines. C'est sûrement pas pour rien qu'un investisseur avisé tel que Warren Buffet a commencé à faire fortune en achetant des machines de ce genre (des jeux de flipper dans les cafés je crois).

Bref pour réponse a ta question, il conviendra d'investir dans les entreprises qui ont la meilleure productivité, et justement il s'agit souvent des entreprises qui sont les plus industrialisées et ont donc le moins de personnel. Et d'ailleurs une telle préférence d'investissement est d'ores et déjà largement répandue de nos jours. N'y a-t-il pas une croyance populaire selon laquelle quand une entreprise annonce des réductions de personnel, le cours de son action grimpe ? Je n'ai jamais eu l'occasion de constater ce phénomène, mais je le tiens pour crédible et sain. Que la réduction du personnel augmente la productivité, ça me parait normal, puisque c'est justement à ça que sert l'automatisation.

Pour être clair, c'est inexact de dire de mon propos qu'il est pessimiste, qu'il alimente une "peur de l'avenir". Le travail n'est pas une fin en soi et si les machines peuvent nous permettre de nous en passer, c'est tant mieux, et c'est pour ça que j'achète des actions et que je suis content d'en avoir. Le seul problême c'est qu'il y a des millions de gens qui pensent que leur vie n'a de sens que s'ils ont à se lever le matin pour aller obéir aux ordres d'un patron ou pour satisfaire les demandes de clients.
Mes logiciels préférés: bitcoin debian Vim Perl screen elinks w3m rtorrent mutt gnupg awesome mplayer

« Il n’y a point de droit naturel: ce mot n'est qu’une antique niaiserie… Avant la loi il n’y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l’être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot. » Stendhal.

#95 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17272 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 02/04/2012 - 17:02

En somme je pense que la demande de main d'oeuvre n'est pas infinie, ou en tout cas pas nécessairement aussi importante que l'offre.



La demande de main d’œuvre peut être considérée comme infinie a partir du moment ou le marché de l’emploi est libre, et ce pour des raisons simple d’avantage comparatif et de division du travail, toute personne ayant un travail ‘productif’ a tout intérêt a avoir des domestiques.

En fait c’est bien simple, si il y a plus d’humains qui cherchent du travail que de travail pour des humains, l’humain sera moins cher que le robot, et ce quel que soit le prix du robot :D
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#96 Poil à gratter

Poil à gratter

    Homme de lettres

  • Utilisateur
  • 2934 messages

Posté 02/04/2012 - 17:12

Même si les métiers existent toujours, ils ne procurent pas autant d'emplois qu'il y a de main d'oeuvre. En somme je pense que la demande de main d'oeuvre n'est pas infinie, ou en tout cas pas nécessairement aussi importante que l'offre.

Mais justement l'histoire démontre amplement que c'est faux. Effectivement certains métiers ont disparu a cause de la mécanisation, mais d'autres sont apparus. Et ca me semble impossible de prédire ce que seront les métiers futurs parcequ'ils vont dépendre de l'innovation des hommes qui est par nature imprévisible (ce n'est que de l'amélioration de l'existant qui est prévisible).

En fait la mécanisation, ;'automatisation nous laisse les mains libres pour se pencher sur d'autres problèmes auxquels on n'aurait jamais eu le temps de réfléchir s'il n'y avait pas eu cette baisse de la demande de main d'œuvre. C'est sur que si on suit ta théorie, le mieux serait donc de revenir a une société ou 90% des gens sont occupes 90% de leur temps a cultiver la terre et élever des poules. D'ailleurs c'est exactement le rêve des décroissants, ce qui devrait te mettre la puce a l'oreille sur la validité de cette vision du monde.

#97 Nicolas Azor

Nicolas Azor

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 2076 messages
  • Ma référence:Alain Madelin
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 17:20

Mais justement l'histoire démontre amplement que c'est faux. Effectivement certains métiers ont disparu a cause de la mécanisation, mais d'autres sont apparus. Et ca me semble impossible de prédire ce que seront les métiers futurs parcequ'ils vont dépendre de l'innovation des hommes qui est par nature imprévisible (ce n'est que de l'amélioration de l'existant qui est prévisible).


De nouveaux métiers ont apparus, oui, ça ne fait aucun doute. Mais encore une fois je fais la distinction entre métiers et emplois, les premiers renvoyant à une notion qualitative tandis que les seconds renvoient à une notion quantitative.

Nous avons déjà eu cette discussion sur un autre fil, où je mentionnais l'exemple des médecins, qui connaissent un numerus clausus. Pourquoi limite-t-on le nombre de médecins ? La société souffrirait-elle si on avait plus de médecins en France ? J'en doute, car qui peut le plus, peut le moins.

Le progrès crée de nouveaux emplois, de nouvelles compétences, ça me parait évident. Mais ces compétences ne sont pas requises en quantité comparables à celles qui étaient requises avant l'apparition de ces compétences. C'est d'ailleurs pour cela que ces nouvelles compétences ont plus de valeur: elles permettent de produire autant voir plus avec moins d'intervention humaine.

C'est sur que si on suit ta théorie, le mieux serait donc de revenir a une société ou 90% des gens sont occupes 90% de leur temps a cultiver la terre et élever des poules. D'ailleurs c'est exactement le rêve des décroissants, ce qui devrait te mettre la puce a l'oreille sur la validité de cette vision du monde.

Non, tu me pretes des propos que je n'ai pas tenu. Il serait absurde pour moi de cultiver la terre et élever des poules, car je ne suis pas formé pour ça, que je n'en ai pas envie et surtout que de toute façon c'est nettement mieux fait par des professionnels lourdement équipés avec des machines ultra-modenes.

Cette conclusion sur ce qu'il faudrait faire en admettant ma théorie, c'est toi qui la formule, pas moi. Moi je pense qu'il faut chercher à convaincre les gens du bien fondé qu'il y a à acheter des actions. En somme pour moi le capitalisme est à la fois le mal et le remède. Donc épargnez moi vos étiquettes de gauchiste ou de décroissantiste svp. Je ne les ai pas du tout méritées, au contraire.
Mes logiciels préférés: bitcoin debian Vim Perl screen elinks w3m rtorrent mutt gnupg awesome mplayer

« Il n’y a point de droit naturel: ce mot n'est qu’une antique niaiserie… Avant la loi il n’y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l’être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot. » Stendhal.

#98 Poil à gratter

Poil à gratter

    Homme de lettres

  • Utilisateur
  • 2934 messages

Posté 02/04/2012 - 18:04

Mais ces compétences ne sont pas requises en quantité comparables à celles qui étaient requises avant l'apparition de ces compétences. C'est d'ailleurs pour cela que ces nouvelles compétences ont plus de valeur: elles permettent de produire autant voir plus avec moins d'intervention humaine.

Je ne vois pas du tout ce qui te permet d'affirmer que les nouvelles compétences ne sont pas requises en quantité comparable. De plus tu est encore dans un schéma d'amélioration de productivité, rien a voir avec la création d'un nouveau métier due a l'innovation. Et si les nouvelles compétences sont chères au début, c'est justement parceque la demande est supérieure a l'offre, encore une contradiction dans ta thèse.

Cette conclusion sur ce qu'il faudrait faire en admettant ma théorie, c'est toi qui la formule, pas moi. Moi je pense qu'il faut chercher à convaincre les gens du bien fondé qu'il y a à acheter des actions.

Mais comme te l'a fait remarquer Chitah auparavant, ta conclusion est illogique au regard de ton postulat de départ. Moi tout ce que je dis c'est que si on suit ton postulat de départ jusqu'au bout, on ne peut être que convaincu que l'innovation conduit au chômage de masse puisqu'elle détruit des emplois. Et qu'un beau jour on aura plus que des robots qui feront le travail des humains.

Ces idées ne sont pas neuves, loin s'en faut.

#99 Nicolas Azor

Nicolas Azor

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 2076 messages
  • Ma référence:Alain Madelin
  • Tendance:Minarchiste

Posté 02/04/2012 - 18:10

Mais comme te l'a fait remarquer Chitah auparavant, ta conclusion est illogique au regard de ton postulat de départ. Moi tout ce que je dis c'est que si on suit ton postulat de départ jusqu'au bout, on ne peut être que convaincu que l'innovation conduit au chômage de masse puisqu'elle détruit des emplois. Et qu'un beau jour on aura plus que des robots qui feront le travail des humains.


Et? Quel problème? C'est pour ça qu'en écrivant chomage plus haut, j'ai ajouté "inactivité". Que les robots remplacent le travail humain ce serait plutôt une bonne chose. Comme je l'écrivais plus haut, le travail n'est pas une fin en soi.

Le truc c'est que je pense qu'on a tort de voir le travail comme seule source de revenus. Il peut persister de façon résiduelle, le temps qu'il faut pour acheter du capital. Il existera sûrement toujours et s'il doit disparaître, ce sera probablement de façon asymptotique, mais in fine l'idéal c'est de pouvoir vivre sans travailler.

D'ailleurs selon moi quand on aime vraiment ce qu'on fait, on ne le fait pas pour un salaire.
Mes logiciels préférés: bitcoin debian Vim Perl screen elinks w3m rtorrent mutt gnupg awesome mplayer

« Il n’y a point de droit naturel: ce mot n'est qu’une antique niaiserie… Avant la loi il n’y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l’être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot. » Stendhal.

#100 ts69

ts69

    Plumitif

  • Utilisateur
  • 612 messages
  • Tendance:Anarcap

Posté 02/04/2012 - 19:09

Quand on demande si les ordinateurs vont rejoindre les humains en intelligence…

Si vous demandez à un chercheur en IA un peu sérieux (il y a quelques illuminés dans le secteur) il vous répondra qu'il y a un problème non pas de degré mais de nature. On n'a pas vraiment réussi à l'heure actuelle à émuler un rat. Pourtant un a des processeurs qui calculent beaucoup plus vite qu'un rat ou même qu'un humain, mais ce n'est pas le propos. Le cerveau n'est pas une construction, c'est le fruit d'un processus évolutif. On ne sait pas copier ça : il n'y a pas de méthode pour le faire.

Vous pouvez attendre 2018 ou aussi tard que vous voulez, tant qu'on n'aura pas résolu ce problème conceptuel de copie le fonctionnement d'un cerveau on n'aura pas fait le premier pas sur le chemin de l'ordinateur intelligent. Et c'est à dessein que je parle de premier pas : il y a tout un volet culturel dans l'intelligence qui s'acquiert par strates, et tous les travaux sur l'"apprentissage" n'offrent qu'une modélisation très grossière et naïve de ce que peut être ce processus.


http://www.scienceda...20402113038.htm

Ceci dit attendons de voir ce modèle à l'oeuvre


1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)