Aller au contenu


Photo
- - - - -

Légalisation de la drogue au Mexique?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
24 réponses à ce sujet

#21 Tremendo

Tremendo

    Docteur ès lettres

  • Utilisateur
  • 15067 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rallo

Posté 13/08/2010 - 12:21

Un autre avantage de la légalisation, c'est qu'on peut établir des critères de qualité et limiter certains usages (aux Pays-Bas par exemple, il est toujours interdit de fumer dans la rue et les drogues dures restent proscrites)

Je ne sais même pas si c'est utile, autoriser la production/distribution/vente de drogues dites "douces" c'est désinciter à aller vers la consommation de drogues plus dures quelque part.

et faire des contrôles plus facilement puisque les vendeurs doivent se déclarer comme une entreprise.

+1


Il y a un autre aspect : dès lors que c'est légal, c'est nettement moins rigolo pour toute une frange de population. Dissuasion soft, en quelque sorte.

Cet argument est assez intéressant, la prohibition pousse au contraire certains à braver l'interdit, surtout chez les jeunes. Enlever l'aspect rebel et cool de la chose pourrait désinciter quelques-uns peut-être.

"Marché = je peux acheter un godemiché bleu a 20€, ou un godemiché rose a 10€
Démocratie = godemiché rose a 15€ et c'est tout" (Pankkake)

"There are four ways in which you can spend money. You can spend your own money on yourself. When you do that, why then you really watch out what you’re doing, and you try to get the most for your money. Then you can spend your own money on somebody else. For example, I buy a birthday present for someone. Well, then I’m not so careful about the content of the present, but I’m very careful about the cost. Then, I can spend somebody else’s money on myself. And if I spend somebody else’s money on myself, then I’m sure going to have a good lunch! Finally, I can spend somebody else’s money on somebody else. And if I spend somebody else’s money on somebody else, I’m not concerned about how much it is, and I’m not concerned about what I get. And that’s government." (Milton Friedman).

Rien que les 5 minutes qui suivent le réveil, l'Etat est déjà intervenu 10x (norme électrique, production électrique, norme de fabrication du réveil, norme de fabrication du lit, norme architecturale de la maison, de la fabrication du pain, de l'eau de la douche, ...) (Poney Bastiat)

 


#22 ernest

ernest

    Plumitif

  • Utilisateur
  • 699 messages

Posté 13/08/2010 - 13:24

Je ne sais même pas si c'est utile, autoriser la production/distribution/vente de drogues dites "douces" c'est désinciter à aller vers la consommation de drogues plus dures quelque part.

Cet argument est assez intéressant, la prohibition pousse au contraire certains à braver l'interdit, surtout chez les jeunes. Enlever l'aspect rebel et cool de la chose pourrait désinciter quelques-uns peut-être.



Tu te contredis gravement là. Il y a deux conséquences qui peuvent suivre la légalisation des drogues douces : (1) soit les drogués en restent là, et la consommation pourrait même baisser car ça devient légal et "moins rigolo". (2) soit les drogués, recherchant avant tout la subversion de l'ordre établit, iront consommer des drogues illicites.
Je penche nettement pour la deuxième alternative, vu ce qui se passe de nos jours autour de l'explosion de la consommation de cocaïne suite à la banalisation du cannabis.

#23 kevinz

kevinz

    Prosateur

  • Utilisateur
  • 1975 messages
  • Ma référence:Bastiat, Ron Paul
  • Tendance:Anarcap

Posté 13/08/2010 - 19:01

Une petite vidéo colorée :icon_up: (dommage pour le passage sur les taxes.. cela aurait pu être plus sympa..):



#24 Fedaykin

Fedaykin

    Plumitif

  • Utilisateur
  • 651 messages
  • Tendance:Libéral classique

Posté 20/12/2011 - 05:37

Richard Branson pour arrêter la guerre contre la drogue.

Visited Portugal, as one of the Global Drug Commissioners, to congratulate them on the success of their drug policies over the last 10 years.

Ten years ago the Portuguese Government responded to widespread public concern over drugs by rejecting a “war on drugs” approach and instead decriminalized drug possession and use. It further rebuffed convention by placing the responsibility for decreasing drug demand as well as managing dependency under the Ministry of Health rather than the Ministry of Justice. With this, the official response towards drug-dependent persons shifted from viewing them as criminals to treating them as patients.

Now with a decade of experience Portugal provides a valuable case study of how decriminalization coupled with evidence-based strategies can reduce drug consumption, dependence, recidivism and HIV infection and create safer communities for all.


http://www.virgin.co...he-war-on-drugs
"Le plus piquant est que l'État, quand il veut corriger - lisez : escamoter - ses erreurs économiques, les aggrave. Il peut se comparer à une ambulance qui, appelée sur les lieux d'un accident de la route, foncerait dans le tas et tuerait les derniers survivants." Jean-François Revel

"Occam's razor rules : that great ball of heat in the sky drives climate." Ian plimer

#25 hagakure23

hagakure23

    Plumitif

  • Utilisateur
  • 675 messages
  • Ma référence:Bastiat Sowell Von Mises
  • Tendance:Anarcap

Posté 20/12/2011 - 13:19

J'imagine même pas un grand patron français dire la moitié de ce que Richard Branson dit dans cet article sans se faire descendre par les médias.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. Frédéric Bastiat

Much of the social history of the Western world, over the past three decades, has been a history of replacing what worked with what sounded good. Thomas Sowell

Governments never learn. Only people learn. Milton Friedman

The greatest advances of civilization, whether in architecture or painting, in science and literature, in industry or agriculture, have never come from centralized government. Milton Friedman


1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)