Aller au contenu


Photo

Prix Wikibéral 2010


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
61 réponses à ce sujet

#21 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8744 messages

Posté 14/11/2009 - 15:16

Suggestions supplémentaires :

Qu'est-ce que le libéralisme ? : Ethique, politique, société de Catherine Audard

La Cité perverse : Libéralisme et pornographie de Dany-Robert Dufour

Pamphlets de Frédéric Bastiat, réédités par Michel Leter

Wonderful world. Chronique de la mondialisation (2006-2009) de Guy Sorman

La nouvelle raison du monde : Essai sur la société néolibérale, Pierre Dardot et Christian Laval

Après le déluge : La grande crise de la mondialisation, de Nicolas Baverez

Trois révolutions de la liberté. Angleterre, Amérique, France de Philippe Raynaud (Lexington)

Libéral mais non coupable, charles gave.

Par ailleurs, je vais essayer de les avoir gratuitement contre promesse d'une review. Si vous êtes intéressé par un livre en particulier et vous engagez à sortir une critique pour contrepoints dans les deux mois, il doit y avoir possibilité de vous les avoir gratuitement. Rien de certain mais on va essayer. Quelqu'un est intéressé par un ouvrage en particulier, de la liste ou de son choix?

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#22 G7H+

G7H+

    Commis aux écritures

  • Bureau
  • 3707 messages

Posté 14/11/2009 - 15:39

Mausolée, un roman de Rouja Lazarova, publié en janvier 2009


Je m'engage à en faire une revue en deux mois si on peut l'avoir gratuitement.

Bulgarie 1944-1990. Un demi-siècle de communisme, de peurs et de trahisons, quand se taire devient le mot d'ordre de la survie. Gaby, sa fille Rada et sa petite-fille Milena survivent. Mais elles disent aussi leur haine du régime et rient de ses absurdités. En même temps que la peur, elles se transmettent le désir de révolte. Avec férocité. humour et tendresse. Rouja Lazarova raconte le totalitarisme à l'échelle des sans noms. […] La répression existe toujours. Elle est moins féroce et moins prévisible, mais cela ne la rend que plus absurde. La peur reste un vêtement pénible qui colle à la peau de tous les citoyens, mais les cadres du régime croient de moins en moins à la cause. […] Rendre passionnante une réalité qui ne l'était pas du tout est un tour de force. Ce simple fait résume d'une certaine manière la portée du Mausolée de Rouja Lazarova : c'est peut-être le premier roman francophone digne de ce nom sur la vie quotidienne dans le bloc de l'est. Il évite les pièges de la nostalgie de « Good By Lenine » et le discours sur la rédemption des oppresseurs un peu gênant de « La Vie des autres ». C'est un bel ovni dans une production littéraire française trop souvent nombriliste.

Par ailleurs, l'auteur apparaît dans une vidéo de la Fondapol : http://www.dailymoti...emoires-du_news Elle y témoigne de la vie sous le socialisme en Bulgarie et sur la signification de la chute du mur de Berlin/de l'URSS. Elle est très critique vis-à-vis de la gauche et de l'extrême-gauche française tout en étant pas de droite à mon avis. Bueno.

Liberty-Finder, the libertarian search engine: http://liberty-finder.com


#23 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8744 messages

Posté 14/11/2009 - 15:45

C'est noté. J'attends une réponse de Copeau sur le principe mais je pense que c'est bon

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#24 G7H+

G7H+

    Commis aux écritures

  • Bureau
  • 3707 messages

Posté 14/11/2009 - 15:51

Par ailleurs, je sais qu'il y a une BD parue en 2009 narrant les aventures d'une petite fille sous le socialisme soviétique en Pologne ou quelque chose comme cela. Le concept, le dessin sont très proches de Persépolis. Mais j'ai oublié le titre et l'auteur… Je ne suis pas intéressé par sa revue (je ne goûte pas les BDs) mais ça peut être intéressant.

EDIT : ça y est, j'ai retrouvé les références.
Marzi : 1984-1987, La Pologne vue par les yeux d'une enfant : Tome 1, Petite carpe ; Tome 2, Sur la terre comme au ciel ; Tome 3, Rezystor
de Marzena Sowa et Sylvain Savoia


Petite fille, elle a vécu l'état de siège, la pénurie, Solidarnosc et le ras de fer entre Jaruzelski et Walèsa, l'explosion de la centrale e Tchernobyl… De l'intimité de sa vie de famille, on passe à la grande histoire, celle de la Pologne et d'une Europe qui s'est construite sous la domination soviétique. "Marzi", c'est elle, et surtout un témoignage en bande dessinée à hauteur d'enfant, d'une belle sensibilité.


Liberty-Finder, the libertarian search engine: http://liberty-finder.com


#25 (=S=)

(=S=)

    Ecrivain public

  • Utilisateur
  • 1493 messages

Posté 14/11/2009 - 16:50

Je voulais mettre à jour mon premier message, mais je n'ai pas réussi à l'éditer… Alors :

1. Mathieu Laine, Post politique, JC Lattès => Lexington (gros peut-être : (=S=))

2. Sabine Herold et J.P. Oury, Le Bouffon du roi,
3. Jacques de Saint Victor, Il faut sauver le petit-bourgeois, PUF. => Copeau
4. Nicolas Lecaussin, Au secours, il veulent la peau du capitalisme => Anton Dertovk / (=S=)
5. Catherine Audard, Qu'est-ce que le libéralisme ? : Ethique, politique, société
6. Dany-Robert Dufour, La Cité perverse : Libéralisme et pornographie
7. Frédéric Bastiat, Pamphlets, réédités par Michel Leter
8. Guy Sorman, Wonderful world. Chronique de la mondialisation (2006-2009)
9. Pierre Dardot et Christian Laval, La nouvelle raison du monde : Essai sur la société néolibérale
10. Nicolas Baverez, Après le déluge : La grande crise de la mondialisation => Anton Dertovk (en cours)
11. Philippe Raynaud, Trois révolutions de la liberté. Angleterre, Amérique, France => Lexington
12. Charles Gave, Libéral mais non coupable
13. Rouja Lazarova, Mausolée (roman) => GH7+ ?
14. Marzena Sowa et Sylvain Savoia, Marzi : 1984-1987, La Pologne vue par les yeux d'une enfant : Tome 1, Petite carpe ; Tome 2, Sur la terre comme au ciel ; Tome 3, Rezysto (BD)
15. Lindenberg, Le procès des Lumières => Apollon
16. Sébastien Caré, La pensée libertarienne : Genèse, fondements et horizons d'une utopie libérale => Copeau

EDIT : 17/11 à 13h30

19px-The-Sign-of-the-Catallaxia.gif


#26 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10362 messages

Posté 14/11/2009 - 18:09

Comme indiqué par ailleurs, je prends Lindenberg, le procès des lumières.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#27 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 26357 messages

Posté 14/11/2009 - 19:12

Libéral mais non coupable, charles gave.

Ca m'intéresse, et Gave est souvent suffisamment concis pour que la review en soit facile à faire, si il est gratôs.
Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)

Image IPB Image IPB

#28 Sekonda

Sekonda

    Commis aux écritures

  • Animateur
  • 3558 messages

Posté 16/11/2009 - 21:56

"La pensée libertarienne : Genèse, fondements et horizons d'une utopie libérale" de S. Caré.


EDIT : C'est une suggestion pour la liste pas une proposition de revue. Je ne prévois pas de le lire à court terme et d'autre l'on déjà fait.

Faute de source pour un aphorisme, attribuez-le à Oscar Wilde ou à Winston Churchill. -- Mark Twain

 


#29 G7H+

G7H+

    Commis aux écritures

  • Bureau
  • 3707 messages

Posté 30/12/2009 - 11:51

Je ne sais pas pourquoi il y a un point d'interrogation à côté de G7H+ dans le dernier message de (=S=). Je m'engage positivement à faire la critique du bouquin de Rouja Lazarova.

Spoiler

Liberty-Finder, the libertarian search engine: http://liberty-finder.com


#30 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8744 messages

Posté 30/12/2009 - 12:16

Je ne sais pas pourquoi il y a un point d'interrogation à côté de G7H+ dans le dernier message de (=S=). Je m'engage positivement à faire la critique du bouquin de Rouja Lazarova.

Spoiler


Tu as eu un retour de l'éditeur? Les PUF et Bourrin ont envoyé gracieusement les ouvrages demandés en tout cas.

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#31 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Bureau
  • 27638 messages

Posté 30/12/2009 - 12:18

Trop tard pour rajouter



?
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#32 G7H+

G7H+

    Commis aux écritures

  • Bureau
  • 3707 messages

Posté 30/12/2009 - 12:26

Tu as eu un retour de l'éditeur? Les PUF et Bourrin ont envoyé gracieusement les ouvrages demandés en tout cas.

Je ne suis plus à mon domicile depuis le 24 décembre mais j'y retourne sous peu. Suis-je sensé avoir reçu un paquet ? Une lettre ? Dois-je contacter l'éditeur par tél ?

Liberty-Finder, the libertarian search engine: http://liberty-finder.com


#33 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8744 messages

Posté 30/12/2009 - 13:03

Trop tard pour rajouter



?


Non, et celui qui fera la critique a intérêt à noter que liberaux.org est dans les sources :icon_up:


Je ne suis plus à mon domicile depuis le 24 décembre mais j'y retourne sous peu. Suis-je sensé avoir reçu un paquet ? Une lettre ? Dois-je contacter l'éditeur par tél ?


Je ne sais pas, ils ne m'ont pas répondu pour l'instant. Je le relancerai si pas de retour d'ici début janvier

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#34 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52224 messages

Posté 30/12/2009 - 16:04

Non, et celui qui fera la critique a intérêt à noter que liberaux.org est dans les sources :doigt:

J'en ai fait un billet ici : http://h16.free.fr/w...tude-climatique
On peut reprendre au besoin :icon_up:
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#35 Dardanus

Dardanus

    Historien

  • Membre Actif
  • 3975 messages

Posté 02/01/2010 - 09:46

Trop tard pour rajouter



?


Je l'ai reçu des derniers jours et seulement feuilleté, il paraît intéressant.
Le goût des fonctions publiques et le désir de vivre de l'impôt n'est point chez nous une maladie particulière à un parti, c'est la grande et permanente infirmité de la nation elle-même. Tocqueville

L’esprit humain est facilement troublé, mais ne devient que difficilement limpide, tout comme l’eau du bassin. Huainan Zi

S’il y avait moins de compassion dans le monde, il y aurait moins de problèmes dans le monde. Oscar Wilde

Jamais on ne fait le mal si pleinement et si gaiement que quand on le fait par conscience. Pascal

Un chien n’est pas un bon chien parce qu’il aboie bien ; un homme n’est pas un sage parce qu’il parle bien. Zhuang Zi

#36 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Bureau
  • 27638 messages

Posté 02/01/2010 - 13:32

Suggestion pour le prix Liberaux.org 2010 : les deux agriculteurs qui refusent de payer la sécu (la MSA dans leurs cas) et qui ont réussi à faire porter le cas devant la Cour de Justice Européenne.
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#37 (=S=)

(=S=)

    Ecrivain public

  • Utilisateur
  • 1493 messages

Posté 02/01/2010 - 17:55

MAJ du 02/01/2010 à 17h50 :
1. Mathieu Laine, Post politique, JC Lattès => Lexington (gros peut-être : (=S=))
2. Sabine Herold et J.P. Oury, Le Bouffon du roi
3. Jacques de Saint Victor, Il faut sauver le petit-bourgeois, PUF => Copeau
4. Nicolas Lecaussin, Au secours, il veulent la peau du capitalisme => Anton Dertovk / (=S=)
5. Catherine Audard, Qu'est-ce que le libéralisme ? : Ethique, politique, société
6. Dany-Robert Dufour, La Cité perverse : Libéralisme et pornographie
7. Frédéric Bastiat, Pamphlets, réédités par Michel Leter
8. Guy Sorman, Wonderful world. Chronique de la mondialisation (2006-2009)
9. Pierre Dardot et Christian Laval, La nouvelle raison du monde : Essai sur la société néolibérale
10. Nicolas Baverez, Après le déluge : La grande crise de la mondialisation => Anton Dertovk (en cours)
11. Philippe Raynaud, Trois révolutions de la liberté. Angleterre, Amérique, France => Lexington
12. Charles Gave, Libéral mais non coupable
13. Rouja Lazarova, Mausolée (roman) => GH7+
14. Marzena Sowa et Sylvain Savoia, Marzi : 1984-1987, La Pologne vue par les yeux d'une enfant : Tome 1, Petite carpe ; Tome 2, Sur la terre comme au ciel ; Tome 3, Rezysto (BD)
15. Daniel Lindenberg, Le procès des Lumières => Apollon
16. Sébastien Caré, La pensée libertarienne : Genèse, fondements et horizons d'une utopie libérale => Copeau
17. Jean-Michel Bélouve, La Servitude Climatique. Changement climatique, Business et Politique

Dans la liste des nouvelles parutions que j'ai tenue en 2009 sur la boutique Amazon de Catallaxia.net (travail que je tâcherai d'accomplir encore régulièrement en 2010), je pense qu'on pourrait rajouter :
18. Alain Mathieu, Au nom du fisc => on ne présente plus Alain Mathieu
19. Dambisa Moyo, L'aide fatale => j'ai entendu l'auteur dans Du Grain à moudre et je la trouvais très intéressante (j'ai le podcast de l'émission sur mon disque dur pour qui veut)
20. Rémy Hebding, Benjamin Constant : Le libéralisme tourmenté => pour le sujet, aaah B. Constant :icon_up:

19px-The-Sign-of-the-Catallaxia.gif


#38 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10362 messages

Posté 02/01/2010 - 18:03

15. Lindenberg, Le procès des Lumières => Apollon
16. Sébastien Caré, La pensée libertarienne : Genèse, fondements et horizons d'une utopie libérale => Copeau
17. Daniel Lindenberg, Le procès des Lumières => Apollon

Redondance :icon_up:
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#39 (=S=)

(=S=)

    Ecrivain public

  • Utilisateur
  • 1493 messages

Posté 02/01/2010 - 18:10

Redondance :icon_up:

En effet, merci ; corrigé.
Ça t'a donné l'occasion de lire deux fois ton nom, savoure… :doigt:

19px-The-Sign-of-the-Catallaxia.gif


#40 labbekak

labbekak

    Homme de lettres

  • Membre Actif
  • 2420 messages

Posté 02/01/2010 - 18:20

Suggestion pour le prix Liberaux.org 2010 : les deux agriculteurs qui refusent de payer la sécu (la MSA dans leurs cas) et qui ont réussi à faire porter le cas devant la Cour de Justice Européenne.


Est-ce qu'ils refusent aussi la PAC ?
«Je regrette à présent de n'avoir pas motivé mon refus et dénoncé publiquement, à grands cris de putois, l'inconséquence de ces très hauts personnages dont la main gauche ignore les coups portés par la main droite. Si c'était à refaire, je les mettrais en garde contre l'extrême légèreté avec laquelle ils se jettent à la tête d'un mauvais Français comme moi. Et pendant que j'y serais, pour n'avoir plus à y revenir, pour ne plus me trouver dans le cas d'avoir à refuser d'aussi adorables faveurs, ce qui me cause nécessairement une grande peine, je les prierais qu'ils voulussent bien, leur Légion d'honneur, se la carrer dans le train comme aussi leurs plaisirs élyséens. » Marcel Aymé, refusant la Légion d'Honneur.