Aller au contenu


Photo

Dossier en l'honneur des Racines de la Liberté


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
86 réponses à ce sujet

#21 Coldstar

Coldstar

    Moine-copiste

  • Utilisateur
  • 6680 messages

Posté 11/05/2008 - 16:03

Toujours pas trouvé ce bouquin + incompétence sur ces thèmes = comptez pas sur moi.
Lysander Spooner

You don’t raise the skill of the runner by lowering the hurdles.”


Bertrand Lemennicier

#22 Coldstar

Coldstar

    Moine-copiste

  • Utilisateur
  • 6680 messages

Posté 11/05/2008 - 17:39

Voici les thèmes qui me semblent revenir souvent dans le bouquin (je propose de distinguer les sujets dotés d'une problématique, et ceux pouvant bénéficier d'une simple présentation, avec une analyse nettement plus limitée). Entre parenthèses, les pages comprenant les principaux passages sur chacun de ces thèmes.

* sujets à problématique

- la fronde et le jansénisme ont-ils joué un rôle effectif dans la lutte contre l'absolutisme ?
- libéralisme économique et absolutisme au XVIIe siècle (Boisguilbert, …) + le rôle de la bourgeoisie sous Louis XIV (22-3, 68, 176, 180, 187-8)
- l'histoire contre le droit naturel (51, 53-5, 58, 115, 119-21, 136-7, 142, 145, 183, 188, 190, 238, 300)
- les interprétations divergentes de la réalité et du sens de la liberté des francs (56, 61-2, 111, 117-8, 119-22, 124-6, 138, 147-50, 194-5, 227)
- le rêve impossible de la constitution mixte (67, 111, 126-7, 143, 151, 159, 192)
- la montée de l'absolutisme et ses nombreux soubresauts (122-3, 129, 156-7, 287-8, 291)
- le sens de l'idéal républicain (132-4, 170, 190, 194-5, 218, 223, 227, 231-3, 241-5, 264-5, 272-5 (monarchiens), 286, 297)
- la voie anglaise de la liberté comparée à la voie française (152, 158, 153-7)
- le rôle du commerce (164-74, 184-6)
- le républicanisme anéanti par la guerre sociale démocratique et l'avènement du Tiers (251-2, 258-63, 256)

* sujets à simple présentation

- la Glorieuse Révolution (26-7, 32-4, 48, 52, 58, 116)
- Fénelon et le clan des ducs (27 & s, 36-9, début chap II, 64-9)
- Saint Simon et la polysinodie (63-4, 84-8, 91-2, 98, 102)
- Hotman (54, 56)
- les dévots et les puritains contre les jansénistes (70-7)
- la querelle des princes légitimés et la succession de Louis XIV (81, 86, 96-7, 100)
- le parlement et les bourgeois contre les ducs (94-5, 198, 201-5, 208-10)
- Boulainvilliers (110-1, 115-22, 131-4)
- Montesquieu (141-74)
- le parlement contre le roi et le parti patriotique (208-10, 212, 237-9, 250, 215)
- le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux (216-7, 224, 235, 238-9, 250)
- le tournant de l'été 1788

A présent je vous sollicite pour deux choses :

1. dites-moi ce que vous en pensez

2. Y aurait-il d'ores et déjà des volontaires pour rédiger un ou plusieurs des articles issus de ces thèmes ?


Je suis mal placé pour donner mon avis encore une fois, n'ayant pas lu le livre, mais les thèmes retenus ont l'air intéressants et forment un ensemble complet. Le sujet à problématique sur le rôle du commerce me paraît ouvrir la voie à un sujet à simple présentation sur Turgot.


EDIT: le choix des thèmes aurait été un sacré casse-tête si la querelle de l'herméneutique avait eu le prix !
Lysander Spooner

You don’t raise the skill of the runner by lowering the hurdles.”


Bertrand Lemennicier

#23 Harald

Harald

    Poingtilliste

  • Utilisateur
  • 7117 messages

Posté 11/05/2008 - 18:28

Je répète ma question : qui est partant ? Harald, RH, les autres ? Il va de soi que je pars du principe que la dream team du prix liborg (Axpoulpe, Apollon, Lexington et Copeau) est partante à nouveau.

Franchement, c'est un sacré challenge et je ne suis pas certain d'être à la hauteur. Je me serais senti plus à l'aise sur un sujet purement germanique.

#24 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13082 messages

Posté 11/05/2008 - 19:03

…que tu peux parfaitement traiter. Les thèmes proposés ici ne sont qu'indicatifs. Un sujet portant sur "la liberté selon les Germains" ou je ne sais quoi d'approchant serait parfaitement adapté à ce petit recueil.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#25 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10373 messages

Posté 12/05/2008 - 17:39

Je suggère d'ajouter des sujets moins historiques du genre :

* les libéraux d'aujourd'hui sont-ils les héritiers des promoteurs de la liberté d'alors ?
* des conceptions libérales déjà différentes au XVIIIe siècle ?
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#26 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13082 messages

Posté 12/05/2008 - 21:09

ok pour moi sur ces deux propositions.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#27 jabial

jabial

    Libéral

  • Utilisateur
  • 39403 messages

Posté 14/05/2008 - 08:27

On parle de révolution, mais rien sur les exactions commises par les révolutionnaires?
« Puisque nous vivons une époque où les gens se préoccupent d'"équité" et de "justice sociale", quelle est votre "part équitable" de ce pour quoi quelqu'un d'autre a travaillé ? » Thomas Sowell

#28 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 18/05/2008 - 13:19

Je répète ma question : qui est partant ? Harald, RH, les autres ? Il va de soi que je pars du principe que la dream team du prix liborg (Axpoulpe, Apollon, Lexington et Copeau) est partante à nouveau.


Pas possible pour moi, mémoire à rendre :s

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#29 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10373 messages

Posté 18/05/2008 - 13:24

On parle de révolution, mais rien sur les exactions commises par les révolutionnaires?

Le livre s'arrête avant la Révolution.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#30 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 05/08/2008 - 01:03

La critique d'Allègre et de Mises est en bonne voie, quid des thèmes restants, plus liés aux Racines

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#31 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13082 messages

Posté 05/08/2008 - 03:31

Voici où nous en sommes ; j'ai choisi d'autorité de supprimer certains thèmes, soit parce qu'ils étaient trop pointus, soit parce qu'ils étaient trop descriptifs et n'apportaient rien de plus que le bouquin. Toutefois, sur les sujets dits "à simple présentation", mon objectif n'est pas du tout de faire un résumé des pages du bouquins qui en parlent, mais bien de mener un commentaire critique, argumenté et documenté, soit pour confirmer les dires de l'auteur, soit pour les infirmer. 

Du reste, j'ai pour ma part un point de vue global plutôt critique sur ce bouquin, qui me semble plus défendre le républicanisme, fût-il nobiliaire, plutôt que le libéralisme.

Comme vous le voyez, tout reste à faire et pour l'instant je suis absolument seul. Dire que j'attends de votre part un soutien est une évidence. Axpoulpe, Lexington et Apollon, êtes-vous toujours OK pour rédiger des articles ? si oui, lesquels ? Et les autres ?


Enfin, la partie résumé des bouquins est quasi terminée, il ne manque que les deux de Lexington, que j'aurai après le 15/8 si j'ai bien compris.


* sujets à problématique



- la fronde et le jansénisme ont-ils joué un rôle effectif dans la lutte contre l'absolutisme ?  -> personne
- libéralisme économique et absolutisme au XVIIe siècle (Boisguilbert, …) + le rôle de la bourgeoisie sous Louis XIV (22-3, 68, 176, 180, 187-8) -> Copeau
- l'histoire contre le droit naturel (51, 53-5, 58, 115, 119-21, 136-7, 142, 145, 183, 188, 190, 238, 300) -> Copeau
- les interprétations divergentes de la réalité et du sens de la liberté des francs (56, 61-2, 111, 117-8, 119-22, 124-6, 138, 147-50, 194-5, 227) -> personne
- le rêve impossible de la constitution mixte (67, 111, 126-7, 143, 151, 159, 192) -> personne
- la montée de l'absolutisme et ses nombreux soubresauts (122-3, 129, 156-7, 287-8, 291) -> personne
- le sens de l'idéal républicain (132-4, 170, 190, 194-5, 218, 223, 227, 231-3, 241-5, 264-5, 272-5 (monarchiens), 286, 297) -> Copeau
- la voie anglaise de la liberté comparée à la voie française (152, 158, 153-7) -> personne
- le rôle du commerce (164-74, 184-6) -> personne
- le républicanisme anéanti par la guerre sociale démocratique et l'avènement du Tiers (251-2, 258-63, 256) -> personne

-les libéraux d'aujourd'hui sont-ils les héritiers des promoteurs de la liberté d'alors ? -> personne
-des conceptions libérales déjà différentes au XVIIIe siècle ? -> personne




* sujets à simple présentation

- la Glorieuse Révolution (26-7, 32-4, 48, 52, 58, 116) -> Glorieuse_Révolution de Wikibéral
- Fénelon et le clan des ducs (27 & s, 36-9, début chap II, 64-9) Fénelon de Wikibéral
- Saint Simon et la polysinodie (63-4, 84-8, 91-2, 98, 102) -> Copeau ?
- Hotman (54, 56) -> personne
- les dévots et les puritains contre les jansénistes (70-7) -> personne
- la querelle des princes légitimés et la succession de Louis XIV (81, 86, 96-7, 100) -> personne
- le parlement et les bourgeois contre les ducs (94-5, 198, 201-5, 208-10) -> personne
- Boulainvilliers (110-1, 115-22, 131-4) -> depuis WP
- Montesquieu (141-74) -> Montesquieu de Wikibéral
- le parlement contre le roi et le parti patriotique (208-10, 212, 237-9, 250, 215) -> personne
- le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux (216-7, 224, 235, 238-9, 250) -> personne
- le tournant de l'été 1788 -> personne

Les 3 thèmes "le parlement et les bourgeois contre les ducs", "le parlement contre le roi et le parti patriotique" et "le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux" pourront être traités dans un seul et même article, puisqu'on parle toujours de la place et du rôle du parlement.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#32 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 05/08/2008 - 10:48

Voici où nous en sommes ; j'ai choisi d'autorité de supprimer certains thèmes, soit parce qu'ils étaient trop pointus, soit parce qu'ils étaient trop descriptifs et n'apportaient rien de plus que le bouquin. Toutefois, sur les sujets dits "à simple présentation", mon objectif n'est pas du tout de faire un résumé des pages du bouquins qui en parlent, mais bien de mener un commentaire critique, argumenté et documenté, soit pour confirmer les dires de l'auteur, soit pour les infirmer. 

Du reste, j'ai pour ma part un point de vue global plutôt critique sur ce bouquin, qui me semble plus défendre le républicanisme, fût-il nobiliaire, plutôt que le libéralisme.

Comme vous le voyez, tout reste à faire et pour l'instant je suis absolument seul. Dire que j'attends de votre part un soutien est une évidence. Axpoulpe, Lexington et Apollon, êtes-vous toujours OK pour rédiger des articles ? si oui, lesquels ? Et les autres ?


Enfin, la partie résumé des bouquins est quasi terminée, il ne manque que les deux de Lexington, que j'aurai après le 15/8 si j'ai bien compris.


* sujets à problématique



- la fronde et le jansénisme ont-ils joué un rôle effectif dans la lutte contre l'absolutisme ?  -> personne
- libéralisme économique et absolutisme au XVIIe siècle (Boisguilbert, …) + le rôle de la bourgeoisie sous Louis XIV (22-3, 68, 176, 180, 187-8) -> Copeau
- l'histoire contre le droit naturel (51, 53-5, 58, 115, 119-21, 136-7, 142, 145, 183, 188, 190, 238, 300) -> Copeau
- les interprétations divergentes de la réalité et du sens de la liberté des francs (56, 61-2, 111, 117-8, 119-22, 124-6, 138, 147-50, 194-5, 227) -> personne
- le rêve impossible de la constitution mixte (67, 111, 126-7, 143, 151, 159, 192) -> personne
- la montée de l'absolutisme et ses nombreux soubresauts (122-3, 129, 156-7, 287-8, 291) -> personne
- le sens de l'idéal républicain (132-4, 170, 190, 194-5, 218, 223, 227, 231-3, 241-5, 264-5, 272-5 (monarchiens), 286, 297) -> Copeau
- la voie anglaise de la liberté comparée à la voie française (152, 158, 153-7) -> personne
- le rôle du commerce (164-74, 184-6) -> personne
- le républicanisme anéanti par la guerre sociale démocratique et l'avènement du Tiers (251-2, 258-63, 256) -> personne

-les libéraux d'aujourd'hui sont-ils les héritiers des promoteurs de la liberté d'alors ? -> personne
-des conceptions libérales déjà différentes au XVIIIe siècle ? -> personne




* sujets à simple présentation

- la Glorieuse Révolution (26-7, 32-4, 48, 52, 58, 116) -> Glorieuse_Révolution de Wikibéral
- Fénelon et le clan des ducs (27 & s, 36-9, début chap II, 64-9) Fénelon de Wikibéral
- Saint Simon et la polysinodie (63-4, 84-8, 91-2, 98, 102) -> Copeau ?
- Hotman (54, 56) -> personne
- les dévots et les puritains contre les jansénistes (70-7) -> personne
- la querelle des princes légitimés et la succession de Louis XIV (81, 86, 96-7, 100) -> personne
- le parlement et les bourgeois contre les ducs (94-5, 198, 201-5, 208-10) -> personne
- Boulainvilliers (110-1, 115-22, 131-4) -> depuis WP
- Montesquieu (141-74) -> Montesquieu de Wikibéral
- le parlement contre le roi et le parti patriotique (208-10, 212, 237-9, 250, 215) -> personne
- le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux (216-7, 224, 235, 238-9, 250) -> personne
- le tournant de l'été 1788 -> personne

Les 3 thèmes "le parlement et les bourgeois contre les ducs", "le parlement contre le roi et le parti patriotique" et "le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux" pourront être traités dans un seul et même article, puisqu'on parle toujours de la place et du rôle du parlement.


Je vais prendre ce sujet déjà :
- la fronde et le jansénisme ont-ils joué un rôle effectif dans la lutte contre l'absolutisme ?

J'aurais bien pris Hotman mais apparemment il passe à la trappe. Ca sera pour WL au pire

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#33 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13082 messages

Posté 05/08/2008 - 10:53

On peut le récupérer ! si tu rédiges qqch pour WL, fais-le moi savoir et je l'intégrerai bien évidemment.

La mise à jour est donc :

* sujets à problématique


- la fronde et le jansénisme ont-ils joué un rôle effectif dans la lutte contre l'absolutisme ? -> Lexington
- libéralisme économique et absolutisme au XVIIe siècle (Boisguilbert, …) + le rôle de la bourgeoisie sous Louis XIV (22-3, 68, 176, 180, 187-8) -> Copeau
- l'histoire contre le droit naturel (51, 53-5, 58, 115, 119-21, 136-7, 142, 145, 183, 188, 190, 238, 300) -> Copeau
- les interprétations divergentes de la réalité et du sens de la liberté des francs (56, 61-2, 111, 117-8, 119-22, 124-6, 138, 147-50, 194-5, 227) -> personne
- le rêve impossible de la constitution mixte (67, 111, 126-7, 143, 151, 159, 192) -> personne
- la montée de l'absolutisme et ses nombreux soubresauts (122-3, 129, 156-7, 287-8, 291) -> personne
- le sens de l'idéal républicain (132-4, 170, 190, 194-5, 218, 223, 227, 231-3, 241-5, 264-5, 272-5 (monarchiens), 286, 297) -> Copeau
- la voie anglaise de la liberté comparée à la voie française (152, 158, 153-7) -> personne
- le rôle du commerce (164-74, 184-6) -> personne
- le républicanisme anéanti par la guerre sociale démocratique et l'avènement du Tiers (251-2, 258-63, 256) -> personne

-les libéraux d'aujourd'hui sont-ils les héritiers des promoteurs de la liberté d'alors ? -> personne
-des conceptions libérales déjà différentes au XVIIIe siècle ? -> personne


* sujets à simple présentation

- la Glorieuse Révolution (26-7, 32-4, 48, 52, 58, 116) -> Glorieuse_Révolution de Wikibéral
- Fénelon et le clan des ducs (27 & s, 36-9, début chap II, 64-9) Fénelon de Wikibéral
- Saint Simon et la polysinodie (63-4, 84-8, 91-2, 98, 102) -> Copeau ?
- Hotman (54, 56) -> Lexington et le WL
- les dévots et les puritains contre les jansénistes (70-7) -> personne
- la querelle des princes légitimés et la succession de Louis XIV (81, 86, 96-7, 100) -> personne
- le parlement et les bourgeois contre les ducs (94-5, 198, 201-5, 208-10) -> personne
- Boulainvilliers (110-1, 115-22, 131-4) -> depuis WP
- Montesquieu (141-74) -> Montesquieu de Wikibéral
- le parlement contre le roi et le parti patriotique (208-10, 212, 237-9, 250, 215) -> personne
- le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux (216-7, 224, 235, 238-9, 250) -> personne
- le tournant de l'été 1788 -> personne

Les 3 thèmes "le parlement et les bourgeois contre les ducs", "le parlement contre le roi et le parti patriotique" et "le parlement et le haut clergé contre les états généraux, puis pour les états généraux" pourront être traités dans un seul et même article, puisqu'on parle toujours de la place et du rôle du parlement.

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#34 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10373 messages

Posté 05/08/2008 - 18:41

ouhla aucun de ceux qui sont libres me tentent. D'accord avec Copeau sur son appréciation du bouquin même si ma review ne le montre sans doute pas assez..
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#35 Copeau

Copeau

    Dura Lex, Sed Sex

  • Administrateur
  • 13082 messages

Posté 06/08/2008 - 19:36

ouhla aucun de ceux qui sont libres me tentent. D'accord avec Copeau sur son appréciation du bouquin même si ma review ne le montre sans doute pas assez..

Si des articles non libres te tentent, je pense qu'on peut très bien s'arranger, je n'ai pas encore commencé les miens (je finis un article sur Menger, avant ça)

« Non serviam ! » Lucifer

« Au bruit des chaines qui se brisent, il nous semble que les nôtres vont devenir plus légères ; et nous croyons quelque moment respirer un air plus pur, en apprenant que l'univers compte des tyrans en moins. » Abbé Raynal

« Écraser l'innocent qui résiste, c'est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance. »  Goethe

« Il ne sait rien et croit tout savoir. Cela présage indubitablement une carrière politique. » George Bernard Shaw


#36 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 10/08/2008 - 16:56

Précision, je traite pour plus de cohérence la Fronde comme élément central dans mon sujet. J'aborderai le jansénisme en passant uniquement.

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#37 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10373 messages

Posté 10/08/2008 - 17:55

Précision, je traite pour plus de cohérence la Fronde comme élément central dans mon sujet. J'aborderai le jansénisme en passant uniquement.

Je veux bien prendre le jansénisme.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#38 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 10/08/2008 - 21:32

Enfin quelqu'un qui saisit les perches :icon_up:

Sur le jansénisme, c'est d'ailleurs plus dans le sujet que la Fronde. Mais les deux problématiques sont disjointes et une réponse générale ne serait pas adaptée.

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png


#39 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10373 messages

Posté 10/08/2008 - 21:34

Enfin quelqu'un qui saisit les perches :icon_up:

Sur le jansénisme, c'est d'ailleurs plus dans le sujet que la Fronde. Mais les deux problématiques sont disjointes et une réponse générale ne serait pas adaptée.

St Victor voit dans le jansénisme la matrice du libéralisme économique car les jansénistes seraient très pessimistes sur la nature humaine à la manière des protestants. Contestable mais intéressant.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#40 Lexington

Lexington

    Scribe

  • Bureau
  • 8887 messages

Posté 10/08/2008 - 23:02

La Fronde serait plutôt un prémice de son républicanisme. Les deux se rejoignent certes, … dans les conséquences négatives de leur échec

«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal en ligne facebook_mini.jpg twitter_mini.png