Aller au contenu


Photo
* * * * * 2 note(s)

Traductions pour Contrepoints


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3953 réponses à ce sujet

#3941 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Bureau
  • 28886 messages
  • Ma référence:Matt Ridley
  • Tendance:Minarchiste

Posté 27/10/2014 - 10:05

Boum mondial des barrages hydroélectriques. http://wattsupwithth...ed-this-decade/


Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#3942 PABerryer

PABerryer

    Commis aux écritures

  • Membre Adhérent
  • 3208 messages
  • Ma référence:Edmund Burke
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 28/10/2014 - 10:30

Ma traduction pour vérification

 

Spoiler


« Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe. » Edmund Burke
« Abstract liberty, like other mere abstractions, is not to be found. » Edmund Burke

"La politique n'est pas l'art du possible mais de rendre possible ce qui est nécessaire" Richelieu

« La meilleure chance de bonheur que le monde ait jamais entrevue a été gâchée parce que la passion de l'égalité a détruit l'espoir de la liberté. » Lord Acton

"Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide. " Ernest Renan

« D'après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d'exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l'État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s'appelle un vol. » Philippe Nemo

« A force de murmurer le nom du Roy, naîtront l'espoir du Roy, puis la nécessité du Roy, enfin la Royauté renaîtra. » Talleyrand


"Le principe royal ne repose pas sur la foi que l'on a ou que l'on n'a pas en lui. Il importe peu que l'on y croie ou que l'on y croie plus, et que les incrédules soient innombrables. Cela ne peut peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi." Jean Raspail

#3943 Dardanus

Dardanus

    Historien

  • Membre Actif
  • 4044 messages
  • Ma référence:Mises
  • Tendance:Libéral de gauche

Posté 28/10/2014 - 14:50

Hum…c'est une traduction automatique ? C'est un sacré galimatias…je n'ai pas tout compris et j'ai corrigé ce que j'ai pu

 

 

Vingt et un ans plus tôt Il y a vingt ans, le 25 novembre 1994, Isaiah Berlin acceptait recevait le titre honorifique de Docteur en Droit de l’Université de Toronto. Il prépara le petit credo qui suit (ainsi qu’il le dénomma dans une lettre à un ami) pour la cérémonie tel qu’il fut lu en son nom.



« C’était la meilleur des époques, c’était la pire des époques ». « C'était le meilleur et le pire des temps ». C’est avec ces mots que Dickens commence sa fameuse nouvelle son fameux roman A Tale of Two Cities. Un conte de deux villes.  Mais cela ne peut, hélas, être dit à propos de notre propre terrible siècle. Depuis des millénaires les hommes se sont détruits les uns des autres, mais les actes d'Attila le Hun, Genghis Khan, Napoléon (qui a introduit les massacres en temps de guerre), même les massacres arméniens le massacre des Arméniens sont insignifiants avant la révolution russe et de ses conséquences en comparaison de la révolution russe et de ses conséquences : l'oppression, la torture, le meurtre qui peuvent être posés sur les portes (qu'est ce que cela peut bien vouloir dire ???) de Lénine, Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, et la falsification systématique de l'information qui a empêché la connaissance de ces horreurs pendant des années. Ils sont sans précédent. Ils ne sont pas des catastrophes naturelles, mais des crimes humains évitables, et quoi que peuvent penser ceux qui croient au déterminisme historique, ils auraient pu être évités.

Je parle avec une émotion particulière, moi qui suis un homme très vieux, et qui ai vécu presque tout un siècle. Ma vie a été pacifique et sûre, et je me sens presque honteux au regard de ce qui est arrivé à tant d'autres êtres humains. Je ne suis pas un historien, et je ne peux pas parler avec autorité sur les causes de ces horreurs. Mais peut-être que je peux essayer.

Ils n’étaient pas, à mon avis, causée par les sentiments négatifs des activités humaines ordinaires, comme Spinoza les a appelé (peur, cupidité, haines tribales, jalousie, l'amour du pouvoir) même si bien sûr ceux-ci ont joué leur rôle maudit. Ils ont été causés, à notre époque, par les idées; ou plutôt, par une idée particulière. Il est paradoxal que Karl Marx, qui a minimisé l'importance des idées par rapport aux forces sociales et économiques impersonnelles, devait, par ses écrits, provoquer la transformation du XXe siècle, à la fois dans le sens de ce qu'il voulait et, par réaction, contre elle. Le poète allemand Heine, dans un de ses écrits célèbres, nous dit de ne pas sous-estimer le philosophe calme assis dans son étude; si Kant n’avait pas défait la théologie, a-t-il déclaré, Robespierre aurait pu ne pas couper la tête du Roi de France.

Il a prédit que les disciples armés des philosophes allemands (Fichte, Schelling, et les autres pères du nationalisme allemand) détruiraient un jour les grands monuments de l'Europe de l'Ouest dans une vague de destruction fanatique devant laquelle la Révolution française semblerait alors un jeu d'enfant. Cela peut avoir été semblé injuste pour les métaphysiciens allemands, mais l'idée centrale de Heine me semble valable: dans une forme dégradée, l'idéologie nazie a fait avoir puise ses racines dans la pensée anti-Lumières allemandes. Il y a des hommes qui tuent et mutilent avec une conscience tranquille sous l'influence des mots et des écrits de certains de ceux qui sont certains qu'ils savent que la perfection peut être atteinte de savoir comment atteindre la perfection.

Permettez-moi de vous expliquer. Si vous êtes vraiment convaincu qu'il existe une solution à tous les problèmes humains, que l'on peut concevoir une société idéale que les hommes peuvent mettre en place si seulement ils font ce qui est nécessaire pour l'atteindre, alors vous et vos partisans devez croire que le prix ne peut être trop élevé à payer pour ouvrir les portes d'un tel paradis. Seul les personnes stupides et malveillantes vont résister une fois que certaines ces vérités simples leurs sont seront présentées. Ceux qui résistent doivent être convaincu convertis; si ils ne peuvent pas être convaincus convertis, les lois doivent être adoptées afin de les retenir; si cela ne fonctionne pas, alors la contrainte, le cas échéant la violence, devra inévitablement être utilisé (si nécessaire, la terreur, le meurtre). Lénine croyait après avoir lu Das Kapital Le Capital et a toujours enseigné que si une société juste, pacifique, heureuse et vertueuse ne pouvait être créée par les moyens qu'il préconisait, alors la fin justifiait tous les moyens, tous qui devaient être utilisés, littéralement tous.

La conviction première qui sous-tend ce type de raisonnement est qu'une vraie réponse peut être apportée aux questions centrales de la vie humaine, individuelle ou sociale ce qui est des questions centrales de la vie humaine, individuelle ou sociale, est une vraie réponse qui peut être découvert. Elle peut et doit être mise en œuvre par ceux qui l'ont trouvé, les dirigeants dont la parole devient la loi et ceux qui ont trouvé ce sont les dirigeants dont la parole est loi. L'idée que à qu'à toutes les véritables questions il ne peut y avoir qu'une seule vraie réponse est une très vieille notion philosophique. Les grands philosophes athéniens, les juifs et les chrétiens, les penseurs de la Renaissance et du Paris de Louis XIV, les réformateurs radicaux français du XVIIIe siècle, les révolutionnaires du XIXe, quand bien même ils diffèrent différaient sur le contenu de la réponse ou sur la façon d'y parvenir sur ce que la réponse était ou comment la découvrir (et des guerres sanglantes ont été livrées à ce sujet), étaient tous convaincus qu'ils connaissaient la réponse, et que seul le vice humain et la bêtise pourraient entraver sa réalisation.

Telle est l'idée dont je parlais que j'évoquais, et je suis convaincu de sa fausseté ce que je veux vous dire est qu'elle est fausse. Non seulement parce que les solutions proposées par les différentes écoles de pensée sociale diffèrent les unes des autres, et qu'aucune ne peut être démontrée par des méthodes rationnelles mais pour une raison encore plus profonde. Les valeurs centrales fondamentales de la plupart des hommes qui ont vécu, dans un grand nombre de terres pays à un grand nombre de fois des époques très diverses, ces valeurs, presque sinon totalement quasiment universelles, ne sont pas toujours en harmonie avec les unes avec les autres. Certaines le sont, d'autres non. Les hommes ont toujours désiré ardemment la liberté, la sécurité, l'égalité, le bonheur, la justice, la connaissance, et ainsi de suite. Mais la liberté complète n’est pas compatible avec l'égalité complète, si les hommes étaient totalement libres, les loups seraient libres de manger les moutons. L’égalité parfaite signifie que les libertés humaines doivent être retenus limitées afin que le plus habile et le plus doué ne soit pas autorisé à avancer au-delà progresser aux dépens de ceux qui perdraient inévitablement s’il y avait de la dans une situation de concurrence. La sécurité, et les libertés, ne peuvent pas être conservés si la liberté de les subvertir est autorisée. En effet, tout le monde ne cherche pas la sécurité ou la paix, sinon certains n’auraient pas cherché ne chercheraient pas la gloire au combat ou dans des sports dangereux.

La Justice a toujours été un idéal humain, mais il n’est pas compatible avec la miséricorde. L'imagination créatrice et la spontanéité, magnifique en eux-mêmes, ne peuvent pas être pleinement réconciliés avec la nécessité d'une planification, d’une organisation, et des calculs responsables. La connaissances, la recherche de la vérité, le plus noble des buts, peuvent ne pas être complètement réconciliées avec le bonheur ou la liberté que les hommes désirent, car même si je sais que je souffre d’une maladie incurable cela ne me rendrait pas plus heureux ou plus libre. Je dois toujours choisir: entre la paix et l'excitation, ou la connaissance et l'ignorance béate. Et ainsi de suite.

Alors qu'est-ce qui doit être fait que faire pour empêcher les champions, parfois très fanatiques, d'une ou l'autre de ces valeurs, dont chacun tend à de fouler aux pieds le reste, comme les à l'image des grands tyrans du XXe siècle qui ont piétiné la vie, la liberté, et droits de l'Homme de millions d’autres parce que leurs yeux étaient fixés sur un avenir doré ultime?

Je crains que je n’ai de n'avoir pas de réponse spectaculaire à offrir: seulement que si  celle-ci. Dans la poursuite de ces valeurs humaines supérieures, il faut faire des compromis, des arrangements pour éviter que le pire soit à même de se produire  ces valeurs humaines ultimes par lesquelles nous vivons sont poursuivis, alors des compromis, des arrangements doivent être faits si le pire n’est pas à même de se produire. Tant de liberté pour tant d'égalité  autant l'égalité, tant d'expression individuelle pour tant de sécurité l'expression individuelle pour autant la sécurité, tant la de justice pour tant de compassion. Mon point est que De mon point de vue, certaines valeurs s’opposent sont en opposition : les objectifs poursuivis par les êtres humains sont tous générés par notre nature commune, mais leur poursuite doit être contrôlée dans une certaine mesure, la liberté et la poursuite du bonheur, je le répète, ne peut pas être entièrement compatibles avec chaque autre, ni d'autres comme la liberté, l'égalité et la fraternité.

Nous devons donc peser et mesurer, négocier, faire des compromis et éviter l'écrasement d'une forme de vie par ses rivaux rivales. Je ne sais que trop bien que ce ne est n'est pas un drapeau sous lequel les jeunes hommes et femmes gens  idéalistes et enthousiastes peuvent souhaiter marcher. Il semble trop fade, trop raisonnable, trop bourgeois, il ne relève pas d'une généreuse émotion participe pas aux généreuses émotions. Mais vous devez me croire, on ne peut pas avoir tout ce qu'on veut, non seulement dans la pratique, mais même en théorie. Le déni de ceci, la recherche d'un seul idéal primordial car il est vu comme le seul et unique vrai pour l'Humanité, conduit invariablement à la coercition. Et puis à la destruction, au sang versé, les œufs sont cassés, mais l'omelette est pas en vue. Il n'y a qu'un nombre fini d'œufs, de vies humaines, prêt pour la rupture. Et à la fin les idéalistes passionnés oublient l'omelette, et cassent juste des œufs.

Je suis heureux de noter que vers la fin de ma longue vie une certaine prise de conscience de ceci commence à émerger. La rationalité, la tolérance, assez rare dans l'histoire humaine, ne sont pas méprisés. La démocratie libérale, malgré tout, malgré le plus grand fléau moderne du fanatisme, du nationalisme fondamentaliste, se répand. Les grandes tyrannies sont en ruines, ou le seront-même en Chine, le journée est proche le jour en est proche. Je suis heureux que vous à qui je parle verra puissiez connaitre le XXIe siècle, qui je j'en suis sûr ne pourra être qu’une meilleure époque pour l'humanité que celle de mon terrible siècle. Je vous félicite pour votre bonne fortune; je regrette de ne pas pouvoir voire cet avenir, que je qui j'en suis convaincu est à venir. Avec toute la tristesse que j’ai répandue Après avoir évoqué toute cette tristesse, je suis heureux de terminer sur une note optimiste. Il y a vraiment de bonnes raisons de penser que cela est justifié.

 


Le goût des fonctions publiques et le désir de vivre de l'impôt n'est point chez nous une maladie particulière à un parti, c'est la grande et permanente infirmité de la nation elle-même. Tocqueville

L’esprit humain est facilement troublé, mais ne devient que difficilement limpide, tout comme l’eau du bassin. Huainan Zi

S’il y avait moins de compassion dans le monde, il y aurait moins de problèmes dans le monde. Oscar Wilde

Jamais on ne fait le mal si pleinement et si gaiement que quand on le fait par conscience. Pascal

Un chien n’est pas un bon chien parce qu’il aboie bien ; un homme n’est pas un sage parce qu’il parle bien. Zhuang Zi

#3944 Nihiliste frustré

Nihiliste frustré

    Plumitif

  • Utilisateur
  • 774 messages

Posté hier, 01:44

 Cela peut avoir été sembler injuste pour les métaphysiciens allemands



#3945 FabriceM

FabriceM

    Condescendance mépris royal procès d'intention

  • Yabon Nonosse
  • 1568 messages
  • Ma référence:Glandon

Posté hier, 10:34

Fait. A relire/mettre en page. ( voir pièce jointe)
 

 

Tant qu'on est dans les corrections.



#3946 Lexane

Lexane

    Virile

  • Utilisateur
  • 116 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté hier, 10:59

Tant qu'on est dans les corrections.

 

Tiens, je découvre framapad, c'est pas mal :)

 

Relu et modifié, donc.



#3947 Vincent Andrès

Vincent Andrès

    Commis aux écritures

  • Wikibertarien
  • 3146 messages
  • Ma référence:Rand, Sowell
  • Tendance:Libéral classique

Posté hier, 13:40

Tiens, je découvre framapad, c'est pas mal :)

 

C'est indeed super pratique. On se montera peut-être un truc analogue à l'occasion (?)

wikiberalpad ?


Celui qui voit un problème et qui ne fait rien, fait partie du problème. - Gandhi

Articles récents : Ecriture Collaborative Pour Tous - étudier l'économie libéralement à l'université -

UpLib.fr màj : Gardasil - Blueseed - Free State Project - Actualité - Agenda - En Images - Piketty -

À (alt+183 ou `+A) - Ç (alt+128) - É (alt+144) - Codes ascii - @UpLib


#3948 Arturus

Arturus

    Prosateur

  • Membre Actif
  • 2273 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rothbard, Rand
  • Tendance:Anarcap

Posté hier, 23:21

Long interview de Rand Paul :

Rand Paul: Conservative Realist?
The Kentucky senator speaks about ISIS, the Middle East, and when America should go to war
Matt Welch | October 28, 2014

 


"L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Bastiat

#3949 Arturus

Arturus

    Prosateur

  • Membre Actif
  • 2273 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rothbard, Rand
  • Tendance:Anarcap

Posté hier, 23:29

Cato Paper Highlights Marijuana Legalization's Ho-Hum Impact in Colorado
Jacob Sullum|Oct. 27, 2014


"L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Bastiat

#3950 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 27069 messages
  • Ma référence:Revel, Simonnot, Sowell
  • Tendance:Libéral classique

Posté aujourd'hui, 02:49

Long interview de Rand Paul :

Interview intéressante, mais si il faut traduire quelque chose, je préfère son discours au dîner annuel de The National Interest.
Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)

#3951 Lexane

Lexane

    Virile

  • Utilisateur
  • 116 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté aujourd'hui, 07:55

Je prends le discours et l'article sur la légalisation et je vous fais ça d'ici demain soir :)



#3952 Lexane

Lexane

    Virile

  • Utilisateur
  • 116 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté aujourd'hui, 08:24

Pour relecture, l'article sur la légalisation de la marijuana : https://lite5.framap...g/p/unI0F3RWbb 



#3953 FabriceM

FabriceM

    Condescendance mépris royal procès d'intention

  • Yabon Nonosse
  • 1568 messages
  • Ma référence:Glandon

Posté aujourd'hui, 09:44

Enfer et damnation.

 

J'ai cliqué pour aller voir .... et je suis tombé sur le texte de présentation, sans rien d'autre.



#3954 Lexane

Lexane

    Virile

  • Utilisateur
  • 116 messages
  • Tendance:Minarchiste

Posté aujourd'hui, 09:47

Nooon !

 

Heureusement, j'avais gardé le brouillon. Le texte est en ligne, je mets le titre, les images et la mise en page asap :)

EDIT : normalement, maintenant c'est bon :D




2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)