Aller au contenu


Photo
* * * * * 2 note(s)

Traductions pour Contrepoints, Wikiberal et autres


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4837 réponses à ce sujet

#4821 Rincevent

Rincevent

    Philosophe

  • Animateur
  • 33402 messages
  • Location:Dans le trou du … du monde, à un poil près
  • Ma référence:Revel, Simonnot, Sowell
  • Tendance:Libéral classique

Posté 19/07/2016 - 13:42

Progressistes, ça devrait aller pour ce texte, de mémoire. Sinon sociaux-démocrates comme le dit justement NoName, mais dans certains cas "de gauche" peut même suffire.

Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)
Lorsqu'on est pas le plus fort, lorsqu'on est deux contre dix, vingt ou cent, le courage c'est de laisser son orgueil de côté et de foutre le camp. (Joseph Joffo)


#4822 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 19/07/2016 - 18:40

 

 

Les attaques sournoises de la gauche américaine contre la liberté d’expression des dissidents climatiques

 

La plus grande victime du réchauffement climatique reste la santé mentale du Parti Démocrate américain.


Les américains sont si focalisés sur la candidature extravagante de Donald Trump que nous avons raté l’une des plus grosses affaires politiques de 2016 : les manœuvres redoutables de la gauche pour étouffer ses opposants idéologiques. Le meilleur exemple : la croisade de la gauche pour réduire au silence les dissidents au changement climatique.


Environ vingt procureurs général démocrates ont lancé une campagne contre ExxonMobil et autres “pollueurs industriels” pour avoir prétendument diffusé de “fausses” informations à propos du réchauffement climatique. Qu’a fait le Parti Démocrate ? Railler la campagne ? Non. La dénoncer ? Nope. Leur dire d’arrêter ? Bien sûr que non. Les démocrates ont plutôt fait de cette position un élément officiel de leur programme de parti, promettant d’utiliser le “ministère de la justice pour enquêter sur des présumées fraudes industrielles d’entreprises d’énergie fossile qui auraient supposément induit en erreur ses actionnaires et le public sur la réalité scientifique du changement climatique”.


Les militants écologistes affirment détenir des mémos internes qui prouvent que ExxonMobil savait dès 1977, bien avant que le réchauffement climatique devienne effectivement d’urgence publique, que le doublement du dioxyde de carbone atmosphérique produirait une hausse de température mondiale de 2 à 3° Celsius. Ils affirment aussi que l’entreprise a discuté en interne des impacts du réchauffement sur les opérations en Arctique dès le début des années 90. Mais de la même façon que les cigarettiers ont niés publiquement le lien entre fumer et cancer du poumon alors qu’ils connaissaient la vérité, Exxon aurait dépensé 30 millions de dollars au fil des ans pour financer le “négationnisme” du réchauffement climatique et arrêter les mesures en rapport avec les changements climatiques.


Ces affirmations sont exagérées, pour ne pas dire erronées.


Premièrement, comparer l’industrie du tabac et des énergies fossiles n’est pas seulement absurde mais fourbe, compte tenu du fait que fumer tue en réalité directement les fumeurs. Avant de défendre que le réchauffement climatique pourrait un jour tuer aussi des gens, rappelez-vous que les énergies fossiles sont une source d’énergie bon marché sans laquelle des millions de pauvres, particulièrement dans les pays du tiers-monde, périraient sur le champ, pas dans un espèce d’avenir lointain quand la Terre se réchauffera.


Quant aux mémos soi-disant irréfutables, ils ne sont que de simples spéculations où il y est maintes fois souligné les profondes incertitudes qui règnaient dans l’étude du climat à l’époque. Et quand le GIEC a définitivement déclaré en 2006 que le réchauffement observé était d’origine humaine, rapporte mon collègue Ron Bailey du magazine Reason, ExxonMobil a commencé à avertir les investisseurs que le changement climatique et les politiques engendrées seront un risque pour l’entreprise. Cette dernière a d’ailleurs reviré de son opposition aux mesures climatiques pour son appui de la taxe carbone.


Mais rien de tout cela n’importe pour les guerriers du réchauffement climatiques qui, dans une ferveur rappelant l’inquisition espagnole, veulent mettre en prison les dissidents climatiques et scellent Exxon de “mort industrielle”. Afin d’y arriver, ils sont de connivence avec le Parti Démocrate et ils s’en prennent à Exxon et n’importe quel groupe qui aurait eu le moindre rapport avec le changement climatique.


A l’automne dernier, une poignée de scientifiques du climat de l’Université de George Mason se sont précipités pour écrire une lettre pressant le ministère de la justice d’utiliser la loi RICO d’anti-corruption pour enquêter sur cette prétendue machinerie mensongère. Et au lieu de rejeter catégoriquement cette proposition, la procureur général Loretta Lynch transmit le dossier au FBI, ce qui est suffisamment inquiétant.


Pire : ce printemps, quelques procureurs général membres de “l’union des procureurs pour les énergies propres” ont sommé à comparaître Exxon pour toute communication depuis 1977 avec une centaine de think tanks, groupes de défense, lobbyistes et pôles universitaires qu’ils ont financés (incluant la Fondation Reason, où je travaille, qui a reçu des fonds d’Exxon il y a de cela bien longtemps). Ils ont aussi tenu une conférence de presse —avec Al Gore en personne pour ajouter, sans doute, une touche d’objectivité— annoncant leurs intentions d’aller au fond de cette affaire de conspiration.


Mais le premier amendement de la constitution des états-unis protège tout lobbying industriel — même ceux qui sont mensonger. Tel quel, il est peu probable que ce djihad juridique donne lieu à des poursuites. Quel est donc son objectif ? Harceler Exxon jusqu’à ce qu’il mette fin aux donations aux groupes dont les recherches et plaidoyer politiques sont jugés nuisibles par ces procureurs.


Quand la CEI (Competitive Enterprise Institute), un des groupes listés, pointe du doigt cet abus flagrant de pouvoir dans un article d’opinion, le procureur général des Îles Vierges des États-Unis Claude Walker rétorqua avec une nouvelle injonction à comparaître, exigeant la totalité de ses correspondances avec Exxon de 1997 à 2007.

D’habitude, les entreprises succombent face au harcèlement gouvernementale afin d’éviter des divulgations coûteuses et de la mauvaise presse. Mais cette campagne est tellement aberrante qu’Exxon a même insinué qu’ils poursuivra en justice en retour et a aussi déposé, dans une cour de justice du Texas, une requête en jugement déclaratoire, sur le motif que ses droits à la liberté d’expression, à la procédure équitable, à l’absence de perquisitions et saisies illégales, constitutionnellement protégés, sont enfreints. Pendant ce temps, la CEI a déposé une requête pour exiger des sanctions envers Walker, ce qui le forcera à rembourser ses frais juridiques et peut-être d’autres indemnisations. L’E&ELI, un groupe de juristes pro-marchés, ont quant à eux invoqués la loi Freedom of Information Act à propos des emails des scientifiques soi-disant indépendants de George Mason qui ont écrit la lettre au ministère de la justice et ont trouvés des preuves limpides, non seulement de collusion entre eux et plusieurs procureurs général et autres législateur Démocrate, mais aussi une volonté de leurrer les journaliste à ce propos.


De telles révélations accablantes ont entraînés Walker ainsi que d’autres procureurs du Massachusetts et de Californie à se retirer. Le seul à rester dans leur cabale est le procureur général de New York Eric Schneiderman, mais il risque de perdre.


Toutefois, cette victoire des libertés constitutionnelles sera de courte durée si Hillary Clinton devient présidente, compte tenu du fait que le Parti Démocrate a officiellement déclaré ses intentions de continuer cette guerre au silence des dissidents climatiques. Et la sénatrice californienne Barbara Boxer s’est exprimée au Sénat cette semaine pour dénoncer la Fondation Reason comme étant une des trois organisations californiennes (avec le Pacific Research Foundation et l’Hoover Institute) faisant parti de “l’internet de la négation” sapant “la science climatique”.


C’est la raison pour laquelle il incombe au parti républicain américain de centrer les débats de l’élection présidentielle sur ce sujet.


Cela nécessiterait bien sûr un candidat sain intéressé moins à lui et plus à la Constitution. Mais Trump est tellement occupé à porter atteinte de façon encore plus grave au premier amendement pour régler sa propre vendetta par exemple, en utilisant des motifs antitrusts pour poursuivre Jeff Bezos, le propriétaire du Washington Post, pour avoir publié de “faux” articles sur lui — qu’il n’a ni l’intérêt ni la stature pour dénoncer les dérives de ses opposants politiques.


Même si Trump perd, cette élection aura été une énorme opportunité ratée pour ralentir le calendrier politique de plus en plus déjanté de la gauche. Au vu de la tournure des événements dans cette épouvantable campagne, peu importe l’issue du mois de novembre, la liberté d’expression est bien partie dans ce pays pour son combat du siècle.


Traduction d’Antoine Dornstetter pour Contrepoints de The liberal war on climate dissenters de The Week.

 

gdoc https://docs.google....dit?usp=sharing

 

Pas facile l'article.. beaucoup de termes juridiques.

En gras là où je suis incertain. J'ai pas copié les liens hypertextes. La petite expression de fin (combat du siècle) est à changer peut être.

Pour le titre de l'article faites comme vous le sentez :) , en tout cas l'article est assez long il mériterait d'être aéré avec des cadres (photos, citations, vidéos liens article externes ?).



#4823 Dardanus

Dardanus

    Historien

  • Membre Actif
  • 5140 messages
  • Location:Saint-Etienne
  • Ma référence:Mises
  • Tendance:Libéral de gauche

Posté 19/07/2016 - 20:51

Proposition pour la dernière phrase du 5e paragraphe : Cette dernière a d'ailleurs abandonné son opposition aux mesures climatiques pour appuyer la taxe carbone.


Le goût des fonctions publiques et le désir de vivre de l'impôt n'est point chez nous une maladie particulière à un parti, c'est la grande et permanente infirmité de la nation elle-même. Tocqueville

L’esprit humain est facilement troublé, mais ne devient que difficilement limpide, tout comme l’eau du bassin. Huainan Zi

S’il y avait moins de compassion dans le monde, il y aurait moins de problèmes dans le monde. Oscar Wilde

Jamais on ne fait le mal si pleinement et si gaiement que quand on le fait par conscience. Pascal

Un chien n’est pas un bon chien parce qu’il aboie bien ; un homme n’est pas un sage parce qu’il parle bien. Zhuang Zi

#4824 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 19/07/2016 - 21:36

Parfait, merci



#4825 Hugh

Hugh

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 667 messages
  • Location:Citoyen du Monde
  • Ma référence:Mises, Hayek
  • Tendance:Libéral classique

Posté 21/07/2016 - 23:49

Pourait inclur: http://www.panarchy..../propriete.html

 

Ici: http://www.wikiberal...Joseph_Proudhon

 

Au moins la note et le 1° paragraphe. Peut-être "La propriété comme liberté" et la partie finale.

 
Je m'excuse mais le français n'est pas ma langue maternelle. Merci de votre compréhension et excuse-moi de tout malentendu.

#4826 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 22/07/2016 - 10:02

Mais dans ce cas c'est plus des articles philosophiques "originaux" pas des traductions d'articles étrangers



#4827 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Membre Actif
  • 9220 messages
  • Location:Cordicopolis
  • Ma référence:Anthony de Jasay.
  • Tendance:Anarcap

Posté 22/07/2016 - 10:17

Merci Ttoinou, tes trads sont en ligne :)


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.

#4828 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 22/07/2016 - 12:06

De rien ça m'entraîne et j'apprends des trucs. Dommage que vous ne preniez pas la dernière version de traduction (2 fois où il y a une nouvelle formulation qui est pas passée - la dernière étant celle de Dardanus plus haut).

J'ai finis deux articles ("Une vraie démocratie : le marché" et "La France est “pro-business” de la pire manière") : les gdocs sont là https://docs.google....dit?usp=sharing .

 

Je vais essayer d'améliorer la traduction de Nyl "The Secret History of the Minimum Wage"
 



#4829 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 22/07/2016 - 12:17

https://mises.org/bl...s-young-workers ?



#4830 Lexington

Lexington

    Vieux sage

  • Bureau
  • 11082 messages
  • Location:Paris
  • Ma référence:Hayek, Popper
  • Tendance:Libéral classique

Posté 22/07/2016 - 12:32

Merci à tous pour vos traductions. Un sujet qu'il nous faudrait couvrir, c'est Pokemon Go et les absurdités sur les dangers de ce jeu (et globalement pour dire du mal des bashers de jeux vidéos)

 

Voici quelques articlres de Reason sur le sujet, qui peut en prendre un ou plusieurs ?

 

https://reason.com/b...people-together

https://reason.com/b...okelives-matter

https://reason.com/b...ing-authorities


«Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole», Pierre de Calan

«Savoir se libérer n'est rien ; l'ardu, c'est savoir être libre», André Gide, L'immoraliste

Sur la dette publique: «L'Etat est un alcoolique gravement atteint qui souffre à présent de problèmes de manque. Il en est à un stade où son addiction le rend incapable de travailler et où ses maigres revenus en constante baisse ne suffisent plus à subvenir à sa consommation d'alcool en augmentation. Il n'arrive plus à acheter assez pour éviter les sueurs et les tremblements. Votre diagnostic consiste à dire que le problème est seulement causé par un manque d'alcool et qu'il suffit de donner un peu de vodka au patient pour que tout aille mieux dans le meilleur des monde». (Pan)

contrepoints200.gif
Contrepoints, journal d'actualité facebook_mini.jpg


#4831 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 22/07/2016 - 12:56

Je prends le dernier :) !

Euh par contre ils parlent des autorités et font juste des liens vers des articles de journaux.. critiquer les médias et les gouvernements c'est pas pareil. Les médias on a le choix de pas les écouter



#4832 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 22/07/2016 - 14:03

 

Dernier fini https://docs.google....dit?usp=sharing.



#4833 Wheat

Wheat

    Néophyte

  • Nouveau
  • 8 messages
  • Location:Guéret

Posté 22/07/2016 - 18:00

Je prend le premier si personne ne l'a pris.



#4834 Séverine B

Séverine B

    Jeune Padawan

  • Habitué
  • 667 messages
  • Location:-

Posté 23/07/2016 - 10:55

 

:pleur: :wallbash: 

 

ARghhhh... Merci d'envoyer un doc tout simple, pas de tableau please !

Mais grand merci pour cette nouvelle traduction !
 



#4835 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 23/07/2016 - 11:11

:pleur: :wallbash:

 

ARghhhh... Merci d'envoyer un doc tout simple, pas de tableau please !

Mais grand merci pour cette nouvelle traduction !
 

 

Suffit de copier coller le tableau et de fusionner les cellules :)

 

PokémonGo : les médias paniquent déjà
 

Accidents de voiture, cadavres, pédophiles : les sceptiques de Pokémon sont inquiets de tout et n’importe quoi

 

PokémonGo est une merveille : quelques jours après le lancement du jeu, des millions de personnes l’ont déjà téléchargé et font la course dehors dans les hautes herbes de leur quartier à la recherche de monstre virtuels à capture (Tiens, Michelle Obama).

 

L’application, une version smartphone de la franchise populaire de Nintendo, est un exemple parfait de pourquoi nous devrions tous acclamer la progression de la réalité virtuelle technologie qui rend nos vies plus significatives en nous donnant plus de choix. PokémonGo offre un type d’expérience qui va devenir de plus en plus divertissante et épanouissante à mesure que les technologies s’améliorent et que d’autres entreprises rivalisent pour offrir une meilleur expérience.

 

Ce qui veut dire, bien sûr, qu’il est déjà temps pour les nounous de s’inquiétier du danger de PokémonGo. D’où la panique mentale et la venue des alarmistes (Quelqu’un va-t-il s’intéresser aux enfants ?). Laissez passer les articles hystériques de faits divers.

 

La folie PokémonGo cause de vraies blessures et dangers” avertit today.com. Des dizaines de milliers de personnes meurent d’accidents de voiture chaque années, mais quelques éraflures et bleus résultant de joueurs se rentrant dedans est un “danger”.

 

Jouer à PokémonGo devient dangereux” suggère The New York Post. Même si le jeu ne présentait pas de risques pour la sécurité au début, maintenant c’est sûr qu’il en est un. Regardez donc ces images ; les entorses aux chevilles ne sont que le début. “Je ne pense pas que l’entreprise soit réellement fautive” confie une victime naïvement.

 

Police : PokémonGo présente de nombreux risques aux joueurs dont des vols et des accidents” dit CBS New York. Si la police pense que c’est alarmant, ça doit être réellement mauvais. L’histoire parle d’une femme qui a découvert un cadavre pendant qu’elle jouait au jeu. PokémonGo n’avait bien entendu rien affaire avec la mort, et est seulement lié fortuitement avec la découverte du corps, mais bon, et si ?

 

Voilà pourquoi l’internet n’arrête pas de parler de PokémonGo - et pourquoi c’est si dangereux” explique E News. Le jeu n’est pas juste dangereux il est si dangereux. Parce que certaines personnes se sont faits détroussés en y jouant. Juste quelque gens.

 

La nouvelle folie PokémonGo pourrait être utilisée par les pédophiles pour appâter de jeunes joueurs insouciants” prévient The Daily Mail, dans un article qui attaque directement la jugulaire. “Il y a maintenant des affirmations comme quoi l’application pourrait être utilisée pour quelque chose de beaucoup plus sinistre par exemple des pédophiles utilisant l’élément d’appât du jeu pour piéger des enfants hagards“

 

Et qui fait ces affirmations ? Des gens sans aucune expertise ou la moindre preuve, mais peu importe.

 

Angoissée à l’idée de ce à quoi PokémonGo pourrait mener, une femme a menée une “expérience”, où elle a placée des “appâts” pour voir combien de personnes viendraient. En quelques instants, plusieurs enfants sont arrivés à l’endroit, le plus souvent sans leurs parents, ayant ignoré leur habituel radar “inconnu = menace” dans la poursuite des créatures.

 

Je pense que quelqu’un pourrait utiliser cela pour de mauvaises fins”, écrit l’utilisatrice du pseudonyme de Robin.

 

N’importe qui peut utiliser n’importe quoi pour de mauvaises fins, et bien sûr, un potentiel violeur d’enfants aurait plein d’autres outils à sa disposition. Il me semble qu’appâter tout un tas de gens certains adultes, qui jouent aussi au jeu — dans un endroit publique n’est pas particulièrement un plan d’enlèvement d’enfants à toute épreuve. Et, comme argumente de façon détaillée Lenore Skenazy, la peur de la menace inconnue est exagérée : la plupart des enlèvements sont perpétrés par quelqu’un que la victime connaît et est souvent la conséquence de litiges de gardes d’enfants. Que l’enfant joue à Pokémon, ou pas.

 

Attention : PokémonGo est une condamnation à mourir si vous êtes noir” affirme un auteur de Medium, faisant de son mieux pour surpasser The Daily Mail. L’auteur pense que les policiers ont plus de chance d’arrêter une personne noire, qui vagabonde en essayant de capturer des Pokémons, qu’une personne blanche. Il continue son raisonnement en indiquant que le policier serait plus enclin à faire escalader la violence de la situation si l’entraîneur comme on appelle ceux qui attrapent des Pokémons dans l’univers Pokémon — était noir. Pourquoi pas, mais cela ne fait pas de PokémonGo une “peine de mort” pour les noirs. Il n’y a aucune preuve que le jeu a été, ou sera, un contributeur significatif à la violence anti-noir.

 

Que peut-on tirer de cette panique mentale déjà détectable sur PokémonGo ? Ceux qui sont peu familiers avec la série télévisée, basée sur le jeu vidéo original, pourrait être intéressés de savoir qu’elle concerne un enfant de 10 ans nommé Ash Ketchum, qui quitte le foyer familial pour errer dans des forêts, des cavernes, des paysages montagneux, des îles, des jungles et des volcans où des monstres fourmillent. Ash part tout seul. C’est considéré normal dans le monde de Pokémon.

 

Les gens qui téléchargent PokemonGo ont juste besoin d’un peu du courage d’Ash. Si les joueurs suivent les précautions basiques et évidentes de sécurité en plein air regarder des deux côtés avant de traverser, être plusieurs etc.. — alors la quête de Pokémons virtuels ne sera pas plus dangereuse que de faire autre chose.

 

 

 

 



#4836 Séverine B

Séverine B

    Jeune Padawan

  • Habitué
  • 667 messages
  • Location:-

Posté 23/07/2016 - 11:16

Suffit de copier coller le tableau et de fusionner les cellules :)

 

Bah oui, suis-je bête, j'y ai même pas pensé !

Merci en tous cas :-) Problème résolu !
 



#4837 ttoinou

ttoinou

    Jeune Padawan

  • Utilisateur
  • 186 messages
  • Location:fRance

Posté 23/07/2016 - 11:31

J'y avais pas pensé non plus pour les articles précédents -_- je galérais.
Faut pas oublier les liens hypertextes vers les articles dont ils parlent.



#4838 Wheat

Wheat

    Néophyte

  • Nouveau
  • 8 messages
  • Location:Guéret

Posté 23/07/2016 - 15:31

Merci à tous pour vos traductions. Un sujet qu'il nous faudrait couvrir, c'est Pokemon Go et les absurdités sur les dangers de ce jeu (et globalement pour dire du mal des bashers de jeux vidéos)

 

Voici quelques articlres de Reason sur le sujet, qui peut en prendre un ou plusieurs ?

 

https://reason.com/b...people-together

https://reason.com/b...okelives-matter

https://reason.com/b...ing-authorities

 

Le premier : Gdoc https://docs.google....dit?usp=sharing

Crédit traduction : Jason Quidoz

 

 

Rassembler les gens grâce à Pokémon

Ed Krayewski|Jul. 10, 2016 3:08 pm| Trad: Jason Quidoz


article original

Arrêtez d’écouter les politiques et allez jouer dehors.

 


Avez-vous déjà entendu parler de Pokémon Go ? Ce nouveau jeu pour mobile, utilisant la réalité augmentée, est sorti la semaine dernière et comptabilise déjà plusieurs millions de téléchargements—plus de personnes ont installé Pokémon Go que Tinder, une application populaire de drague. Durant le week-end, les flux des médias sociaux se concentraient principalement sur la fusillade de Dallas, la violence policière et/ou Pokémon Go. (Ainsi que sur les évènement sportifs qui se déroulaient pendant ce temps).


Pokémon Go, tout comme beaucoup de produits culturels, coupe à travers les lignes socio-économiques, raciales ou toute autre lignes clivantes mises en place et exploitées par la politique traditionnelle. Comme le remarque un célèbre commentateur des médias sociaux, Pokémon Go n’est bien évidemment possible que dans une société capitaliste, même s’il n’est pas nécessaire, dans une société capitaliste, de comprendre comment le capitalisme fonctionne ni même de le soutenir (toutefois, lorsqu’une masse critique de personnes ne le comprennent ni ne le soutiennent, la classe politique peut faire et fait de sérieux dégâts.)


Je suis tombé sur une anecdote (qui pourrait être apocryphe—mais même les anecdotes apocryphes existent car elles sont pertinentes, non ? Peut importe, je veux y croire) qui illustrait cette discontinuité entre la culture et la politique et comment la politique peut introduire paranoïa, méfiance et tension au sein de la culture et plus largement de la société.

             

L’anecdote, via Reddit:

Ok, compte-rendu. Impossible de dormir alors j’ai téléchargé le jeu et suis allé faire un tour à 3 heures du mat’. Il y a un petit parc à quelques pâtés de maisons de chez moi où il y a quelques chose comme trois pokéstops et une gym, donc je me suis baladé par-là pour voir ce que le jeu avait à offrir. J’ai ramassé un Evee devant chez moi et quelques pokémons inintéressants en allant au parc.

Donc je vais là-bas et regarde un peu ce qu’il y a autour des stops et dans les hautes herbes, puis je décide d’aller quelques pâtés plus loin pour vérifier les autres stops quand j'entends depuis l’ombre un “Hé, mon gars !”.

Me retournant je vois deux gars à l’air louche assis sur un banc dans le noir. J’ai dû passer juste devant eux sans les remarquer. Super. L’un d’entre eux me dit en faisant un signe de la main “Mon gars, vas voir près du camion bleu là-bas, on y a choppé un onyx tout à l’heure.”

Donc je me ballade autour du camion et effectivement il y a un putain d’onyx à cet endroit. Incroyable. Donc je me retrouve à discuter un peu avec les gars, je leur raconte où j’ai trouvé mon evee et ils me convainquent de rejoindre la l’équipe rouge lorsque que j’arriverai au niveau 5 histoire de “prendre le contrôle” dans le voisinage. Puis le flic arrive.

Okay, donc il s’avère que deux gars noirs dans la vingtaine et un mec blanc de quarante ans qui traînent dans le parc à 3 heures du mat’, ça paraît étrange. Ça a pris un peu de temps avant de convaincre le flic qu’on ne faisait pas de trafic de drogue et un peu plus de temps pour lui expliquer le jeu. Puis le flic a téléchargé le jeu et nous a demandé comment débuter. Allez l’équipe rouge.


Pokémon Go coupe aussi dans le rhétorique de la peur concernant les enfants “free-range”, qui mènent de plus en plus de personnes à demander une présence policière renforcée pour imposer plus de lois sur plus d’enfants. Pokémon Go encourage les gens à aller dehors, à explorer le monde autour d’eux et à rencontrer de nouvelles personnes, au lieu de se dire que tout le monde est une menace potentielle dont seul un gouvernement fort possédant de puissants moyens de faire respecter la loi peut nous protéger.


Il est possible que quelqu’un s’en prenne à Pokémon Go dans les médias, n'appréciant pas le fait que la moitié du pays y joue tandis que l’autre moitié se préoccupe de la violence policière. Il est pourtant possible de s’occuper des deux, tandis que ce type de raisonnement en noir et blanc est ce qui rend des réformes pourtant clairement accessibles plus difficiles à atteindre. Ce genre d’opinion devrait être rejeté.

                   

Photo Credit: Pokemon.com




2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)