Aller au contenu


Photo
* * * * - 1 note(s)

Le fondement du Droit naturel


  • Veuillez vous connecter pour répondre
486 réponses à ce sujet

#481 POE

POE

    Bêta Bloquant

  • Utilisateur
  • 5970 messages
  • Ma référence:Aristote

Posté 02/02/2013 - 18:13

Pas forcément, moi je veux bien une explication...

 

Voilà, voilà.

Le nihiliste est un homme raisonnable mais perdu par sa raison, dans sa quête d'objectivité, il ne sait point s'arrêter, et considère finalement sa propre vie comme un objet comme les autres ainsi que le reste du monde.

Le droit naturel postule également l'existence d'un être humain qui fait usage de sa raison, mais dans ce cas là, l'usage de la raison permet l'émergence d'un droit universel, objectif, et donne un sens à la vie.

Ainsi, pour le nihiliste, le droit naturel est en même temps le remède au mal qui le ronge, et en même temps une provocation qu'il ne peut accepter puisqu'elle fixe une limite à la démesure et à la toute puissance qu'il croit avoir découvert dans l'usage de la raison.

Derrière une humilité de façade, le nihiliste cache en réalité un égo démesuré, celui qui s'imagine capable de juger de tout, en tout temps et pour tous.

Mettre une limite à cet égo, une limite à la raison, une limite à ce que peut faire chacun dans le respect de l'autre, c'est l'essence du droit naturel, et c'est en même temps le remède au nihiliste perdu dans les illusions de toute-puissance de la raison.


Peler une pomme de terre bouillie de bonne qualité est un plaisir de choix.

 

Francis Ponge, Pièces (1962)


#482 gio

gio

    Fonctionnaire

  • Utilisateur
  • 3828 messages
  • Ma référence:Fréchy de la Cocagne

Posté 03/02/2013 - 22:56

Derrière une humilité de façade, le nihiliste cache en réalité un égo démesuré,

Stirner, qui était la référence de Bruxibru, est en quelque sorte l'archétype du nihiliste qui accorde à l'égo la toute puissance.


Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait… et il faisait tout ça aux frais des contribuables.


#483 NicolasB

NicolasB

    Lit ét rature

  • Utilisateur
  • 1903 messages
  • Ma référence:Hayek Salin Bastiat

Posté 04/02/2013 - 14:33

Voilà, voilà.

Le nihiliste est un homme raisonnable mais perdu par sa raison, dans sa quête d'objectivité, il ne sait point s'arrêter, et considère finalement sa propre vie comme un objet comme les autres ainsi que le reste du monde.

Le droit naturel postule également l'existence d'un être humain qui fait usage de sa raison, mais dans ce cas là, l'usage de la raison permet l'émergence d'un droit universel, objectif, et donne un sens à la vie.

Ainsi, pour le nihiliste, le droit naturel est en même temps le remède au mal qui le ronge, et en même temps une provocation qu'il ne peut accepter puisqu'elle fixe une limite à la démesure et à la toute puissance qu'il croit avoir découvert dans l'usage de la raison.

Derrière une humilité de façade, le nihiliste cache en réalité un égo démesuré, celui qui s'imagine capable de juger de tout, en tout temps et pour tous.

Mettre une limite à cet égo, une limite à la raison, une limite à ce que peut faire chacun dans le respect de l'autre, c'est l'essence du droit naturel, et c'est en même temps le remède au nihiliste perdu dans les illusions de toute-puissance de la raison.

 

Merci c'est très clair.


"Who is John Galt?" Ayn Rand

"La politique est l'art de ce qui se voit ; l'économie est la science de ce qui ne se voit pas." Nicolas Doze


"Parfois la loi défend le pillage et y participe. Parfois la loi place l'appareil entier des juges, de la police, des prisons et des gendarmes au service des pilleurs, et traite la victime - quand elle se défend - comme un criminel." Frédéric Bastiat

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os ! » Michel Audiard


#484 gidmoz

gidmoz

    Ecrivaillon

  • Utilisateur
  • 103 messages
  • Ma référence:François Guillaumat
  • Tendance:Anarcap

Posté 05/02/2013 - 10:15

Ainsi, pour le nihiliste, le droit naturel est en même temps le remède au mal qui le ronge, et en même temps une provocation qu'il ne peut accepter puisqu'elle fixe une limite à la démesure et à la toute puissance qu'il croit avoir découvert dans l'usage de la raison.

 

Cette analyse est intéressante. Elle correspond peut-être au comportement de certains nihilistes. Mais elle ne me convainc pas entièrement. Ce nihiliste voit une "provocation" au lieu d'y voir une contradiction dans sa logique nihiliste. C'est donc une erreur de raisonnement de la part d'un nihiliste supposé doué pour la raison pure. En déduisez-vous qu'un nihiliste fait passer sa passion, son obsession nihiliste, en étant incapable de surmonter une contradiction logique de son raisonnement. Ou bien serait-il aveugle à cette contradiction? Ou bien s'agirait-il d'un défaut de caractère qui l'induirait dans une erreur systématique?


Je vouvoie toujours mes interlocuteurs.
Toute illusion fabriquée par l'Etat dissimule la réduction d'une liberté individuelle.
L'Etat fonde chaque action sur une illusion. Mon ancien pseudo est gdm.
mon blog http://gidmoz.fr
sur twitter http://twitter.com/#!/gidmoz

facebook : http://www.facebook.com/gdm.gidmoz


#485 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Habitué
  • 6567 messages
  • Ma référence:Oakeshott, Hayek, Hume.
  • Tendance:Minarchiste

Posté 05/02/2013 - 10:22

Le nihilisme, c'est surtout un défaut moral qui s'apparente à la dépression. Manque de volonté, entendement limité, imagination tarie. On argumente pas face à un nihiliste, on lui botte le train et on le fait bosser pour qu'il oublie ses idées noires dans quelque chose d'utile.


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.

#486 poney

poney

    Gros posteur

  • Utilisateur
  • 13546 messages
  • Ma référence:Freddie Mercury
  • Tendance:Libéral classique

Posté 05/02/2013 - 12:47

Le nihilisme, c'est pas un truc qu'on pense quand on a entre 16 et 25 ans et puis qu'on abandonne en devenant mature ?


''Je crois que la différence qu'il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que de temps en temps les oiseaux s'arrêtent de voler ! '' Coluche

"L'étatisme est souvent un naufrage personnel" Rincevent

J'ai accepté de parier un bac et non 5! Oui, je sais, je suis un petit joueur. Mais quand tu auras perdu, tu me remercieras de ne pas avoir fait monter davantage les enchêres

 

Je n'ai pas parlé de démission. J'ai parié qu'il n'irait pas au bout de son mandat. La nuance est effectivement de taille et mes chances de l'emporter n'en sont que plus importantes .

 

Rendez-vous fin 2015 pour voir qui aura eu raison

 


#487 Tramp

Tramp

    Moine-copiste

  • Utilisateur
  • 6964 messages
  • Ma référence:Tocqueville, Rothbard
  • Tendance:Anarcap

Posté 05/02/2013 - 12:54

 

Des nihilistes ? Ça me tue. On peut penser ce qu'on veut de la doctrine national-socialiste mais au moins ça c'est une culture.

 

 

 

walter-nuff.jpg


"Avec de la volonté, le rêve devient réalité." Theodor Herzl

 

"Move along people. there's nothing to see here."



2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)