Aller au contenu


Photo
* * * * * 4 note(s)

Armageddon économique ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10737 réponses à ce sujet

#1 vincponcet

vincponcet

    Clerc

  • Habitué
  • 4172 messages

Posté 15/09/2008 - 07:17

http://online.wsj.co...=fox_australian

Crisis on Wall Street as Lehman Totters,
Merrill Is Sold, AIG Seeks to Raise Cash
Fed Will Expand Its Lending Arsenal in a Bid to Calm Markets;
Moves Cap a Momentous Weekend for American Finance


Bank of America achète merrill lynch : http://www.bloomberg...206…&refer=home

Lehman brother est en faillite : http://www.bloomberg...206…&refer=home

AIG (le plus gros assureur du monde) est en recherche de cash (plus que sa capitalisation boursière ) et demande un pret d'urgence de la fed de 40 milliards : http://www.bloomberg...206…&refer=home / http://dealbook.blog...e/index.html?hp

Un groupe des 10 plus grandes banques montent un fond de 70 milliards pour assurer la liquidité du marché, avec le soutien de la Fed qui acceptera n'importe quoi comme collatéral, y compris des actions : http://www.bloomberg...206…&refer=home /
http://online.wsj.co...=fox_australian

washington mutual est dans la panade avec son énorme stock de Alt-A mortgage et option-ARM : http://www.bloomberg...206…&refer=home

#2 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52728 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 07:57

Armageddon économique pour ajd ?


Disons que c'est le début :icon_up: .

De toute façon, avec tout ce qui a été posté sur ce fil, on ne pouvait pas s'attendre à un mois de septembre relax. D'ailleurs, je l'ai dit ici et ailleurs : ce mois-ci, il va y avoir du vent dans les voiles.
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#3 Timur

Timur

    Hdeux

  • Habitué
  • 3308 messages
  • Ma référence:Auberon Herbert
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 09:56

Ni pour aujourd'hui, ni pour demain. Ce sont juste quelques institutions financières qui ont de gros problèmes. Il y aura certainement un peu de dommages collatéraux, mais rien qui puisse ébranler la formidable économie mondiale actuelle. C'est surtout l'occasion de gagner beaucoup d'argent pour de nombreux de financiers.
Le commerce et les affaires s'ils n'avaient pas de ressort propre, n'arriveraient jamais à rebondir par-dessus les embûches que les législateurs leur suscitent perpétuellement et, s'il fallait juger ces derniers en bloc sur les conséquences de leurs actes, et non sur leurs intentions, ils mériteraient d'être classés et punis au rang des malfaiteurs qui sèment des obstacles sur les voies ferrées. Henry David Thoreau

The wealth of the country, its capital, its credit, must be saved from the predatory poor as well as the predatory rich, but above all from the predatory politician. James J. Hill

The public be damned ! I am working for my stockholders ! William Henry Vanderbilt

The best thing we can do with environmentalists is shoot them. Michael O'Leary

#4 Lucilio

Lucilio

    Barman

  • Bureau et modo
  • 31935 messages
  • Ma référence:Doris Day

Posté 15/09/2008 - 10:02

Ni pour aujourd'hui, ni pour demain.

De fait, depuis ma naissance, j'ai survécu à une quarantaine de chutes de l'empire américain.

L'ennemi a plus peur que toi.

La liberté est l'absence de désir de dominer les autres.

Ne fais rien et tout sera fait.

X


#5 vincponcet

vincponcet

    Clerc

  • Habitué
  • 4172 messages

Posté 15/09/2008 - 10:03

Ni pour aujourd'hui, ni pour demain. Ce sont juste quelques institutions financières qui ont de gros problèmes. Il y aura certainement un peu de dommages collatéraux, mais rien qui puisse ébranler la formidable économie mondiale actuelle. C'est surtout l'occasion de gagner beaucoup d'argent pour de nombreux de financiers.


Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas en marché libre. Que toutes les institutions financières sont hyper leveragées grâce à la BC.
si ça bouge de trop, le capital des banques peu partir en fumée.

#6 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17178 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 15/09/2008 - 10:05

Ni pour aujourd'hui, ni pour demain. Ce sont juste quelques institutions financières qui ont de gros problèmes. Il y aura certainement un peu de dommages collatéraux, mais rien qui puisse ébranler la formidable économie mondiale actuelle. C'est surtout l'occasion de gagner beaucoup d'argent pour de nombreux de financiers.


Tout a fait, la correction, bien que assez sévère, n'est pas catastrophique en soit… si on arrête d'essayer de l'empêcher par des nationalisations et des plans de sauvetage subventionnés…

Le problème, comme toujours, c’est que les crises sont une bonne excuse pour mettre en place des nationalisations, des mises sous tutelle, et des régulations.
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#7 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52728 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 10:32

Le problème, comme toujours, c’est que les crises sont une bonne excuse pour mettre en place des nationalisations, des mises sous tutelle, et des régulations.

C'est en tout cas de ça que je parle. Mon avis est le suivant : la bourse va dégringoler encore pas mal, ce qui sera un boulevard pour les thuriféraires de l'intervention étatique pointant du doigt le méchanmarché néoultralibéral dérégulé et le vite-agissons-avant-qu'il-soit-trop-tard. Et là, c'est le début de la fin :
- une fois que le crédit se sera tari à sa source, les gens / les institutions / les états vont se retrouver à - bêtement - devoir rembourser leurs dettes
- l'immo va se casser la figure dans les grandes largeurs, cash is king et déflation.
- les tensions internationales ne risquent pas de diminuer.
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#8 Nick de Cusa

Nick de Cusa

    Idiot inutile

  • Bureau
  • 28487 messages
  • Ma référence:Matt Ridley
  • Tendance:Minarchiste

Posté 15/09/2008 - 10:45

Le paradis de H16.

Sinon, j'écrirais plutôt néoültralibéral, sinon ça fait "n'est où libéral".
Qui se brule le cul doit s'asseoir sur les cloches. Vieux proverbe flamand.

"I refuse to join any club that would have me as a member." Marx.

"Just 'cos you got the power, that don't mean you got the right." Lemmy Kilminster
"People who say money doesn't make you happy just don't know where to go shopping." David Lee Roth.
"Pour être un politique, il faut avoir été opéré de la honte." Bernie Bonvoisin

"L'opposition, devenue traditionnelle, entre culture et technique, qui conduit à ne traiter l'objet technique que dans la dimension utilitaire de son intrumentalité est, comme le disait [Gilbert Simondon] "fausse et sans fondement" et "la plus forte cause d'aliénation dans le monde contemporain". Car, dans la mesure où la culture contemporaine méconnaît l'ordre technoscientifique -et justifie philosophiquement et glorifie médiatiquement cette méconnaissance- le sens qu'elle véhicule reste foncièrement archaïque, absolument inadapté à la réalité des sociétés modernes." Philippe Nemo et Jean Petitot.

#9 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17178 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 15/09/2008 - 10:58

Le paradis de H16.

Sinon, j'écrirais plutôt néoültralibéral, sinon ça fait "n'est où libéral".


Ouais, mais il manque un umlaut, les bons groupes de death ont deux umlauts !
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#10 azerty

azerty

    Pisse-bleu

  • Utilisateur
  • 211 messages

Posté 15/09/2008 - 11:48

De fait, depuis ma naissance, j'ai survécu à une quarantaine de chutes de l'empire américain.

Ah tiens ! Nous avons le même âge.

#11 Aurel

Aurel

    Commis aux écritures

  • Utilisateur
  • 3375 messages

Posté 15/09/2008 - 12:07

J'aime bien l'édito de Pierre-Antoine Delhommais dans le Monde de ce week-end. Quelqu'un en sait un peu plus sur lui ?

#12 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52728 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 12:35

Le paradis de H16.

Paradis ? Non. Mais ça ne m'empêchera pas de prendre deux fois de la brioche demain matin, si tu veux savoir :icon_up:

Ouais, mais il manque un umlaut, les bons groupes de death ont deux umlauts !

Crötley Mëw?
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#13 Apollon

Apollon

    Houdini

  • Utilisateur
  • 10362 messages
  • Ma référence:Hayek, Aron
  • Tendance:Libéral classique

Posté 15/09/2008 - 12:39

J'aime bien l'édito de Pierre-Antoine Delhommais dans le Monde de ce week-end. Quelqu'un en sait un peu plus sur lui ?

La chronique ? On dirait qu'il a remplacé Le Boucher à la fois pour la chronique économie et pour la fonction de terreur de la racaille de café du commerce.
Pour les hommes politiques en revanche, on les croit plus occupés à tendre aux hommes des pièges qu'à les diriger pour le mieux, et on les juge rusés plutôt que sages. L'expérience en effet leur a enseigné qu'il y aura des vices aussi longtemps qu'il y aura des hommes ; ils s'appliquent donc à prévenir la malice humaine, et cela par des moyens dont une longue expérience a fait connaître l'efficacité, et que des hommes mus par la crainte plutôt que guidés par la raison ont coutume d'appliquer ; agissant en cela d'une façon qui paraît contraire à la religion, surtout aux théologiens. (Spinoza)

hyperboree-apollon.blogspot.com/

#14 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52728 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 12:41

J'aime bien l'édito de Pierre-Antoine Delhommais dans le Monde de ce week-end. Quelqu'un en sait un peu plus sur lui ?

Je suppose que tu fais référence à ceci : http://www.lemonde.f...92282_3232.html
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#15 pankkake

pankkake

    Docteur ès lettres

  • Habitué
  • 17597 messages

Posté 15/09/2008 - 12:54

Ouais, mais il manque un umlaut, les bons groupes de death ont deux umlauts !

Après une recherche rapide sur mon disque dur : Trörkrvisätänsrökrëh. C'est un groupe(?) de black metal français, membre des Legions Noires.

#16 h16

h16

    Capitaine Blâme

  • Administrateur
  • 52728 messages
  • Ma référence:Achille Talon
  • Tendance:Anarcap

Posté 15/09/2008 - 13:00

Après une recherche rapide sur mon disque dur : Trörkrvisätänsrökrëh. C'est un groupe(?) de black metal français, membre des Legions Noires.

Fränchëmënt, cömmë nöm, çä cräïnt.
Méluche, c’est un poème. Ecrit en gros caractères tordus, avec des fautes et des bavures, de travers sur une carte postale, mais un poème tout de même.
Dieu c'est un peu un gros trampoline cosmogonique au syncrétisme quasi caoutchouteux. (Jim16)
hashtable

#17 pankkake

pankkake

    Docteur ès lettres

  • Habitué
  • 17597 messages

Posté 15/09/2008 - 13:16

Fränchëmënt, cömmë nöm, çä cräïnt.

Khr'iirëëh Zÿsthlkonr Tsavlr Kélsäth Trörkrvisätäns étant le nom de leur unique album.

Histoire de revenir un peu sur le fil : quelles solutions ? Bruce Willis doit-il aller faire exploser une banque centrale ?

#18 neuneu2k

neuneu2k

    Bovin placide

  • Administrateur
  • 17178 messages
  • Ma référence:F. Meyer, C.S. Lewis, HHH
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 15/09/2008 - 13:17

Après une recherche rapide sur mon disque dur : Trörkrvisätänsrökrëh. C'est un groupe(?) de black metal français, membre des Legions Noires.


Whoa, là je suis calmé, jamais vu autant de umlauts :icon_up:
It strikes me too that since Modal libertarianism is lifelong adolescent rebellion against one's parents, one's neighbors, and the bourgeoisie generally, that this revolt against good manners, and its displacement into bleating about the "philosophy of tolerance," is characteristic Modal behavior. The Modal rebels against what used to be standard parental teaching about manners, and challenges such teachings with pseudo-profound blatherings about tolerance, metaphysics, and the theory of knowledge. - Murray Rothbard

J’affirme que je haïssais plus encore la jeunesse quand j’étais jeune moi-même.

The few conservatives still able to hold up one end of a Socratic dialogue are those in the ostracized libertarian wing. - Neal Stephenson

Si la confiture ne gagne pas je m'immole par le feu. Nick De Cusa

Le tiers-monde va sortir de la misère plus vite qu'on ne croit, et c'est tant mieux. Ca fera des endroits où se barrer. Jabial le Dur

La circoncision n'est une mutilation que dans l'alter-réalité des membres du culte du prépuce. Jabial le Coupé

Parfois il faut être ferme, c'est notre Seigneur qui a dit à Saint Pierre "Vade retro satanas" et non pas "kikoulol trop chou le Simon à son Jésus". Kimon

Munch lisait lib.org quand il a décidé de peindre. Saucer

There's no sense in being precise when you don't even know what you're talking about. John von Neumann

#19 vincponcet

vincponcet

    Clerc

  • Habitué
  • 4172 messages

Posté 15/09/2008 - 13:32

J'aime bien l'édito de Pierre-Antoine Delhommais dans le Monde de ce week-end. Quelqu'un en sait un peu plus sur lui ?


http://www.lemonde.f...-1094927,0.html

Chronique
Freddie et Fannie, mortelle randonnée
LE MONDE | 13.09.08 | 14h32 • Mis à jour le 13.09.08 | 14h32

es crises financières ont un grand mérite : elles permettent aux Français d'améliorer leur anglais. A chacune d'entre elles, ils apprennent un nouveau mot : program trading, lors du krach de 1987, hedge fund, avec la faillite du Long Term Capital Management en 1998, rogue trader, avec Jérôme Kerviel.

Depuis un an, ils se sont familiarisés avec les subprimes, mentionnés six fois seulement dans la presse francophone en 2006, 8 400 fois au deuxième semestre 2007. Enfin, au cours des dernières semaines, ils ont fait connaissance avec Freddie Mac et Fannie Mae, qui sonnent de façon si joyeuse, presque comme des noms de héros de bande dessinée, mais qui se retrouvent aujourd'hui au coeur d'un des plus grands sauvetages financiers de l'histoire.

Dimanche 7 septembre, le Trésor américain a annoncé le renflouement de Federal National Mortgage Association (Fannie) et Federal Home Loan Mortgage Corporation (Freddie), les deux piliers du financement du marché immobilier américain. Comme on est aux Etats-Unis, on n'a pas parlé de nationalisation, mais c'est bien de cela qu'il s'agit.

Beaucoup, en Europe, ont applaudi à ce retour en force de l'Etat, sauveur d'un système financier devenu fou, incapable de s'autoréguler, avec ses banquiers irresponsables, aveugles ou inconscients, en tous les cas avides. La mise sous tutelle de Freddie et Fannie a été perçue comme une sorte de grand soir financier, mettant fin à trois décennies de dérégulation et de libéralisation à tout-va.

Cette vision radicale et très rassurante n'a qu'un défaut, mais il est de taille. Elle oublie que l'orbite dans laquelle gravitaient Fannie Mae et Freddie Mac était précisément celle de l'Etat et que les deux établissements étaient plus régis par des intérêts politiciens que par la loi du profit.

Mais on comprend mieux la dérive fatale de Fannie et Freddie en connaissant leur vie. Fannie, l'aînée, était à sa naissance entièrement publique, une enfant du New Deal, créée en 1938 par Roosevelt pour aider le pays à sortir de la Grande Dépression, à doper le secteur de la construction en aidant les Américains à devenir propriétaires. Grâce à son label "Etat américain", Fannie pouvait se financer à des taux beaucoup plus bas que des banques privées, rendant du même coup moins coûteux le crédit hypothécaire pour les citoyens.

A trente ans, Fannie changea de statut, le président Johnson jugeant que ses emprunts faisaient une concurrence déloyale à ceux du Trésor, lui-même très sollicité pour financer la guerre du Vietnam. Fannie fut privatisée, enfin - et c'est là tout le problème -, privatisée de façon très particulière. Elle fut dotée, comme Freddie deux ans plus tard, du statut abracadabrantesque de government sponsored enterprise, autrement dit, d'entreprise privée d'Etat. Détenue par des actionnaires privés, certes, mais bénéficiant d'une ligne de crédit garantie par le Trésor - pour rassurer les investissseurs -, dispensée de pas mal d'obligations comptables et prudentielles. Et avec toujours pour mission, imposée par Washington, d'assurer le refinancement des prêts immobiliers, notamment aux ménages les plus modestes. En un mot, d'aider tout Américain à réaliser son rêve le plus cher, celui de posséder sa propre maison.

Fannie et Freddie s'y sont employés avec zèle et succès, le montant de leurs portefeuilles de prêts s'envolant, passant de 740 milliards de dollars en 1990 à 5 400 milliards de dollars, le tiers du PIB américain. Avec beaucoup d'inventivité, aussi, les deux établissements se révélant des pionniers en matière de titrisation, cette technique qui consiste à transformer des prêts bancaires en obligations et qui a largement contribué à diffuser la crise des subprimes à tout le système financier mondial.

Cette créativité a également favorisé une grande opacité - Fannie Mae fut condamnée à plusieurs reprises pour des manipulations comptables -, sans que la classe politique américaine s'en émeuve. Comment la Maison Blanche et le Congrès auraient-ils pu s'offusquer de pratiques certes très douteuses mais qui leur profitaient indirectement ? Comment dénoncer un système ayant permis en dix ans à neuf millions d'Américains de devenir propriétaires, c'est-à-dire ayant fabriqué neuf millions d'électeurs reconnaissants ? Comment s'attaquer à une mécanique semblant capable d'alimenter indéfiniment la hausse du marché immobilier, donc de stimuler la consommation des ménages et la croissance ?

Si l'on ajoute à cela le fait que les patrons de Freddie et Fannie gagnaient 70 millions de dollars par an et surtout que les deux établissements étaient le plus gros financier des partis républicain et démocrate, on aura tout dit et tout compris. Personne, à Washington, n'avait intérêt à remettre en cause cet assemblage de bric politique et de broc financier, qui faisait le bonheur de tous. Jusqu'à ce que la bulle de l'immobilier finisse par éclater. Jusqu'à ce que le marché finisse par prendre sa revanche sur l'Etat, obligé de payer au prix fort (peut-être plusieurs centaines de milliards de dollars) son incompétence.

Courriel :

delhommais@lemonde.fr


Pierre-Antoine Delhommais
Article paru dans l'édition du 14.09.08



#20 pierreyves

pierreyves

    Commis aux écritures

  • Habitué
  • 3181 messages
  • Tendance:Libéral classique

Posté 15/09/2008 - 14:12

Pour ceux qui semblent penser que cette crise n'est pas très importante …
Greenspan semble lui penser que cette crise est au minimum comparable à celle de 1929: "une crise du siècle"

http://abcnews.go.co...=4008041&page=1

Je pense pour ma part que le système financier va être complètement remis en question.
Nihilists are not good at sex.
Choose Life : "Power Or Confidence".
"Tu penses que c'est moi, mais ce n'est que moi. Etre n'a point couleur … la réalité seule au centre s'inscrit."
Mind the change.
Le yin est équanime, le yang est secret.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)