Aller au contenu


Photo
- - - - -

Mes lectures du moment


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1894 réponses à ce sujet

#1881 Brice.A

Brice.A

    Barbouilleur

  • Nouveau
  • 49 messages
  • Tendance:Libéral classique

Posté 22/01/2015 - 18:50

Je cherche un bon bouquin d’histoire militaire, surtout du point de vue de l’influence de la technologique sur les stratégies/tactiques.

Des conseils ?

 

Vincent Desportes a écrit de bons bouquins sur la guerre et la stratégie militaire. Si ma mémoire ne me trompe pas, son livre "Comprendre la guerre" repose sur pas mal de références historiques.

Par contre il est un peu daté (début des années 2000) donc je ne sais plus si l'aspect technologique est traité.


"Je dois dire, pour mon excuse, que ces faits se passaient dans le courant d'une année où, à la suite d'une chute de cheval, j'avais perdu tout sens moral" - Alphonse Allais

-

"J'ai été obligée de punir Eric pour avoir tenté d'exterminer les Juifs il y a quinze jours" - Liane Cartman


#1882 Ultimex

Ultimex

    Misanthrope

  • Utilisateur
  • 663 messages
  • Ma référence:Oakeshott, Nozick
  • Tendance:Minarchiste

Posté 22/01/2015 - 18:53

On vient de me transmettre ce lien, pour ceux que ça peut intéresser. Il s'agit du premier livre de MJ Oakeshott en PDF (Experience and its modes, sa "profession de foi" idéaliste hégélienne, et cela avant son tournant politique : vraiment passionnant, et je pense, l'un de ses meilleurs livres)

[...]

 

Sinon (question de la part d'un néophyte, n'ayant lu que les écrits d’après-guerre d'Oakeshott et ayant une connaissance sommaire concernant Hegel), que veux-tu dire par "sa "profession de foi" idéaliste hégélienne, avant son tournant politique" ? Croyance en une finalité de l'histoire ?
 


« Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men. » (Lord Acton)


#1883 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Membre Actif
  • 7375 messages
  • Ma référence:Anthony de Jasay.
  • Tendance:Anarcap

Posté 22/01/2015 - 19:01

@Ultimex : l'université britannique à la fin du 19eme est dominée en philosophie par l'idéalisme, plus exactement par une sorte d'acclimatation de Hegel (et de Platon) via des auteurs comm Bradley ou McTaggart : il s'agit de faire de la philosophie la reine des disciplines, de soutenir une thèse holiste concernant la connaissance : elle est à la fois unifiée, rationnelle, historique et non distinguée de la conscience. C'est ce style de philosophie que les premiers analytiques (Russell et Moore) vont critiquer très durement. Oakeshott est un solitaire : il est l'un des derniers philosophe idéaliste anglais perdu dans une université dominée par la philosophie analytique (enfin isolé en philo, pas forcément en histoire, cf Colingwood). Tu peux lire dans l'intro du livre ce qu'il retient (et ce qu'il rejette) de l'idéalisme ancien. Mais tout le long de son parcours, il reste assez influencé par la phénoménologie de l'esprit (et les principes de la philosophie du droit) de Hegel.


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.

#1884 Ultimex

Ultimex

    Misanthrope

  • Utilisateur
  • 663 messages
  • Ma référence:Oakeshott, Nozick
  • Tendance:Minarchiste

Posté 22/01/2015 - 20:25

Merci pour ta réponse.
Ayant de sérieuses lacunes en philo, quelqu’un aurait un livre d’introduction à conseiller sur le sujet, présentant les différentes écoles/courants/auteurs, leurs principaux concepts et idées, ce qui les opposent, etc. ? Ça ne remplacera pas la lecture des auteurs abordés mais me permettra d’acquérir le minimum vital pour continuer à avancer dans le domaine.
Merci d’avance.

« Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men. » (Lord Acton)


#1885 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Membre Actif
  • 7375 messages
  • Ma référence:Anthony de Jasay.
  • Tendance:Anarcap

Posté 22/01/2015 - 20:34

En philosophie politique, très classiquement, il y a le Strauss et Cropsey :

 

http://www.amazon.fr...strauss cropsey

 

Sinon ça dépend aussi du domaine qui t'intéresse.

 


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.

#1886 Ultimex

Ultimex

    Misanthrope

  • Utilisateur
  • 663 messages
  • Ma référence:Oakeshott, Nozick
  • Tendance:Minarchiste

Posté 22/01/2015 - 20:46

Je pensais plus à une introduction à la philosophie en général. Mais ceci-dit, le Strauss et Cropsey devrait pouvoir répondre à beaucoup de mes interrogations vu que je creuse effectivement plutôt du côté de la philosophie politique.
Une nouvelle fois, merci beaucoup pour ton aide.

« Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men. » (Lord Acton)


#1887 gio

gio

    Fonctionnaire

  • Utilisateur
  • 4447 messages
  • Ma référence:Fréchy de la Cocagne

Posté 22/01/2015 - 21:23

Histoire de la philosophie occidentale, de J-F Revel ? Très accessible. Mais il zappe sciemment la philosophie médiévale.


Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait… et il faisait tout ça aux frais des contribuables.


#1888 Ultimex

Ultimex

    Misanthrope

  • Utilisateur
  • 663 messages
  • Ma référence:Oakeshott, Nozick
  • Tendance:Minarchiste

Posté 22/01/2015 - 21:27

Ah oui effectivement je n’y avais pas pensé, ayant oublié que Revel avait écrit ce livre. Merci Gio en tout cas.

« Power tends to corrupt, and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men. » (Lord Acton)


#1889 PABerryer

PABerryer

    Commis aux écritures

  • Membre Adhérent
  • 3487 messages
  • Ma référence:Edmund Burke
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 24/01/2015 - 02:16

Je viens de terminer le Louis XV de Petitfils. C'est une honnête introduction à l'histoire de ce roi mal aimé qui a laissé une bien piètre image de lui malgré ses nombreuses qualités. Pour ceux que cela intéresse ils pourront compléter cette lecture avec l'ouvrage de Michel Antoine qui approfondi bien des points mais qui est moins grand public.

 

 

J'attaque l'Histoire de la pensée juridique moderne de Michel Villey, il s'agit de son cours édité par Stéphane Rials. Je sens que je vais me faire, intellectuellement, plaisir.


« Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe. » Edmund Burke
« Abstract liberty, like other mere abstractions, is not to be found. » Edmund Burke

"La politique n'est pas l'art du possible mais de rendre possible ce qui est nécessaire" Richelieu

« La meilleure chance de bonheur que le monde ait jamais entrevue a été gâchée parce que la passion de l'égalité a détruit l'espoir de la liberté. » Lord Acton

"Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide. " Ernest Renan

« D'après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d'exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l'État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s'appelle un vol. » Philippe Nemo

« A force de murmurer le nom du Roy, naîtront l'espoir du Roy, puis la nécessité du Roy, enfin la Royauté renaîtra. » Talleyrand


"Le principe royal ne repose pas sur la foi que l'on a ou que l'on n'a pas en lui. Il importe peu que l'on y croie ou que l'on y croie plus, et que les incrédules soient innombrables. Cela ne peut peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi." Jean Raspail

#1890 Dardanus

Dardanus

    Historien

  • Bureau
  • 4296 messages
  • Ma référence:Mises
  • Tendance:Libéral de gauche

Posté 24/01/2015 - 07:37

Le problème du Michel Antoine pour ceux qui cherchent une biographie c'est qu'il traite plus du royaume sous Louis XV que de Louis XV. Mais c'est un excellent spécialiste du sujet.


Le goût des fonctions publiques et le désir de vivre de l'impôt n'est point chez nous une maladie particulière à un parti, c'est la grande et permanente infirmité de la nation elle-même. Tocqueville

L’esprit humain est facilement troublé, mais ne devient que difficilement limpide, tout comme l’eau du bassin. Huainan Zi

S’il y avait moins de compassion dans le monde, il y aurait moins de problèmes dans le monde. Oscar Wilde

Jamais on ne fait le mal si pleinement et si gaiement que quand on le fait par conscience. Pascal

Un chien n’est pas un bon chien parce qu’il aboie bien ; un homme n’est pas un sage parce qu’il parle bien. Zhuang Zi

#1891 PABerryer

PABerryer

    Commis aux écritures

  • Membre Adhérent
  • 3487 messages
  • Ma référence:Edmund Burke
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 24/01/2015 - 11:04

Je suis d'accord avec toi Dardanus, Michel Antoine m'avait laissé sur ma fin concernant le personnage (encore qu'il insiste plus sur certains aspect que Petitfils comme son intérêt pour la médecine et les sciences), c'est pour cela que je l'ai évoqué en complément.
 
 
En tout cas, après avoir lu tout cela je suis désormais convaincu que:
 
- la thèse de Tocqueville sur le centralisme monarchique précède le centralisme jacobin est fausse, il y a trop de divergences fondamentales que se soit possible, l'une des plus importante étant que le centralisme monarchique est resté jusqu'au bout dans une logique ancienne de respect des identités et particularisme locaux;
 
- Louis XV est un personnage très intéressant en lui-même, très différent de la caricature III république que l'on nous sert encore aujourd'hui
 
- la théorie des contrepouvoirs permettant de limiter efficacement le pouvoir est sans doute bonne mais ne doit jamais oublié la question de la corruption des contrepouvoirs
 
- Le Paige, les Jansénistes et les Parlements sont les trois dernières paies d'Égypte
« Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe. » Edmund Burke
« Abstract liberty, like other mere abstractions, is not to be found. » Edmund Burke

"La politique n'est pas l'art du possible mais de rendre possible ce qui est nécessaire" Richelieu

« La meilleure chance de bonheur que le monde ait jamais entrevue a été gâchée parce que la passion de l'égalité a détruit l'espoir de la liberté. » Lord Acton

"Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide. " Ernest Renan

« D'après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d'exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l'État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s'appelle un vol. » Philippe Nemo

« A force de murmurer le nom du Roy, naîtront l'espoir du Roy, puis la nécessité du Roy, enfin la Royauté renaîtra. » Talleyrand


"Le principe royal ne repose pas sur la foi que l'on a ou que l'on n'a pas en lui. Il importe peu que l'on y croie ou que l'on y croie plus, et que les incrédules soient innombrables. Cela ne peut peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi." Jean Raspail

#1892 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Membre Actif
  • 7375 messages
  • Ma référence:Anthony de Jasay.
  • Tendance:Anarcap

Posté 24/01/2015 - 12:20

Pour ceux que ça intéresse, Coyle Neal commente Les discours sur les décades de Tite Live de N. Machiavel sur le site Nomocracy in Politics (il y a toute une série). Ama (et enfin pas seulement le mien) essentiel pour comprendre la politique (et son étude) moderne.  

 

http://nomocracyinpo...-by-coyle-neal/

 

http://nomocracyinpo...es-on-livy-i-1/


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.

#1893 POE

POE

    Bêta Bloquant

  • Utilisateur
  • 6143 messages
  • Ma référence:Aristote

Posté 25/01/2015 - 19:18

Pour ceux que ça intéresse, Coyle Neal commente Les discours sur les décades de Tite Live de N. Machiavel sur le site Nomocracy in Politics (il y a toute une série). Ama (et enfin pas seulement le mien) essentiel pour comprendre la politique (et son étude) moderne.  

 

 

 

Pourquoi ? Est ce le commentaire qui est utile ou bien les classiques commentés ?


Peler une pomme de terre bouillie de bonne qualité est un plaisir de choix.

 

Francis Ponge, Pièces (1962)


#1894 POE

POE

    Bêta Bloquant

  • Utilisateur
  • 6143 messages
  • Ma référence:Aristote

Posté 25/01/2015 - 21:34

Merci pour ta réponse.
Ayant de sérieuses lacunes en philo, quelqu’un aurait un livre d’introduction à conseiller sur le sujet, présentant les différentes écoles/courants/auteurs, leurs principaux concepts et idées, ce qui les opposent, etc. ? Ça ne remplacera pas la lecture des auteurs abordés mais me permettra d’acquérir le minimum vital pour continuer à avancer dans le domaine.
Merci d’avance.

 

Jeanne Hersch, L'étonnement philosophique, en folio essais, un livre qui se lit facilement et brosse une histoire de la philosophie occidentale depuis les pré socratiques aux contemporains, les philosophes sont identifiés non de façon scolaire mais à partir des éléments essentiels qui les distinguent des autres, par ce qui fait l'originalité et la valeur de leur travail en somme.


Peler une pomme de terre bouillie de bonne qualité est un plaisir de choix.

 

Francis Ponge, Pièces (1962)


#1895 F. mas

F. mas

    Cheshire Cat

  • Membre Actif
  • 7375 messages
  • Ma référence:Anthony de Jasay.
  • Tendance:Anarcap

Posté 25/01/2015 - 23:37

Pourquoi ? Est ce le commentaire qui est utile ou bien les classiques commentés ?

 

Lesdeuxmongénéral.


"I would remind you that extremism in the defense of liberty is no vice! And let me remind you also that moderation in the pursuit of justice is no virtue"

Barry Goldwater, visiblement inspiré par Cicéron.


1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)