Aller au contenu


Photo

Camarades, rejoignez le politburo !


90 réponses à ce sujet

#81 Vincent Andrès

Vincent Andrès

    Commis aux écritures

  • Wikibertarien
  • 3148 messages
  • Ma référence:Rand, Sowell
  • Tendance:Libéral classique

Posté 02/06/2014 - 06:50

Réponse du patron :

 

est-ce que vous voulez qu'on relaie ces dates de réunion, via eg des annonces en "lu ailleurs" sur Contrepoints, ou pas ?

 

si oui, svp indiquez le lieu de ces réunions et l'heure précise. S'il y a un lien vers une page internet, ça serait l'idéal.


Celui qui voit un problème et qui ne fait rien, fait partie du problème. - Gandhi

Articles récents : Ecriture Collaborative Pour Tous - étudier l'économie libéralement à l'université -

UpLib.fr màj : Gardasil - Blueseed - Free State Project - Actualité - Agenda - En Images - Piketty -

À (alt+183 ou `+A) - Ç (alt+128) - É (alt+144) - Codes ascii - @UpLib


#82 NicolasB

NicolasB

    Lit ét rature

  • Utilisateur
  • 1974 messages
  • Ma référence:Hayek Salin Bastiat

Posté 02/06/2014 - 11:31

Et les Politburos, y en a à Lyon?


"Who is John Galt?" Ayn Rand

"La politique est l'art de ce qui se voit ; l'économie est la science de ce qui ne se voit pas." Nicolas Doze


"Parfois la loi défend le pillage et y participe. Parfois la loi place l'appareil entier des juges, de la police, des prisons et des gendarmes au service des pilleurs, et traite la victime - quand elle se défend - comme un criminel." Frédéric Bastiat

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os ! » Michel Audiard


#83 Rincevent

Rincevent

    Encyclopédie humaine

  • Animateur
  • 27077 messages
  • Ma référence:Revel, Simonnot, Sowell
  • Tendance:Libéral classique

Posté 02/06/2014 - 22:12

Et les Politburos, y en a à Lyon?

Oui, il y en a un pour Rhône-Alpes (afin de mettre d'accord Lyonnais, Stéphanois et Grenoblois).
Malgré une littérature aussi abondante que fervente sur la "distribution des revenus", le fait est que la plupart des revenus ne sont pas distribués, mais gagnés. (Sowell) - La politesse se doit, la confiance s'accorde, mais le respect se mérite. - The meaning of peace is the absence of opposition to socialism. (Marx) - Social is a weasel word which has acquired the power to empty the nouns it qualifies of their meaning. (Hayek) - Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir. (Tocqueville) - Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude. (Benjamin Constant)

Le monde repose sur le savoir, le travail et la libéralité ; il se maintient par la vérité, la justice et la coopération. (Adapté de I, 2 et 18) - Que les hommes d'Etat soient calmes, car, sans cela, les hommes s'entre-dévoreraient. (Adapté de III, 2) - Celui qui dirige mal son peuple ne pourra jamais expier son crime. (Adapté de V, 21) - Le vrai héros est celui qui sait faire d'un ennemi un ami. (A de R N, 23)

Comme bien d'autres libéraux, je suis passé de "L'individualisme, c'est cool" à "Le marché libre, ça marche", puis à "L'Etat qui planifie, c'est dangereux". (Robert Bradley, Jr)

#84 MisesEnForce

MisesEnForce

    Action Man

  • Utilisateur
  • 199 messages
  • Ma référence:Grothendieck, Mises
  • Tendance:Anarcap

Posté 03/06/2014 - 21:07

Ou la méga nécromancie de fil…

 

+1. The thread-necromander strikes again.


"How one carries on in the face of unavoidable catastrophe is a matter of temperament. In high school, as was custom, I had chosen a verse by Virgil to be my motto: Tu ne cede malis sed contra audentior ito. Do not give in to evil, but proceed ever more boldly against it. I recalled these words during the darkest hours of the war. Again and again I had met with situations from which rational deliberation found no means of escape; but then the unexpected intervened, and with it came salvation. I would not lose courage even now. I wanted to do everything an economist could do. I would not tire in saying what I knew to be true." Ludwig von Mises.


#85 MisesEnForce

MisesEnForce

    Action Man

  • Utilisateur
  • 199 messages
  • Ma référence:Grothendieck, Mises
  • Tendance:Anarcap

Posté 03/06/2014 - 21:11

Le calendrier pour juin m'a l'air alléchant, mais où auront lieu ces réunions, in fine ? J'imagine que comme seuls les milieux autorisés sont conviés, apparemment...

 

Réponse du patron :

 


"How one carries on in the face of unavoidable catastrophe is a matter of temperament. In high school, as was custom, I had chosen a verse by Virgil to be my motto: Tu ne cede malis sed contra audentior ito. Do not give in to evil, but proceed ever more boldly against it. I recalled these words during the darkest hours of the war. Again and again I had met with situations from which rational deliberation found no means of escape; but then the unexpected intervened, and with it came salvation. I would not lose courage even now. I wanted to do everything an economist could do. I would not tire in saying what I knew to be true." Ludwig von Mises.


#86 Arturus

Arturus

    Prosateur

  • Membre Actif
  • 2273 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rothbard, Rand
  • Tendance:Anarcap

Posté 03/06/2014 - 22:06

Le calendrier pour juin m'a l'air alléchant, mais où auront lieu ces réunions, in fine ? J'imagine que comme seuls les milieux autorisés sont conviés, apparemment...

Ah non du tout, c'est open.
La dernière fois que j'y suis allé c'était au café le Horse Odéon, 16 carrefour de l'Odéon, 75006 (à quelques mètres des cinémas, M° Odéon). Mais il faut faire attention, c'est assez nomade.


"L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Bastiat

#87 MisesEnForce

MisesEnForce

    Action Man

  • Utilisateur
  • 199 messages
  • Ma référence:Grothendieck, Mises
  • Tendance:Anarcap

Posté 03/06/2014 - 22:51

Ah non du tout, c'est open.
La dernière fois que j'y suis allé c'était au café le Horse Odéon, 16 carrefour de l'Odéon, 75006 (à quelques mètres des cinémas, M° Odéon). Mais il faut faire attention, c'est assez nomade.

 

Ah ok. Donc, cela peut être là-bas, comme cela peut ne pas y être... En gros, on ne sait pas, quoi.


"How one carries on in the face of unavoidable catastrophe is a matter of temperament. In high school, as was custom, I had chosen a verse by Virgil to be my motto: Tu ne cede malis sed contra audentior ito. Do not give in to evil, but proceed ever more boldly against it. I recalled these words during the darkest hours of the war. Again and again I had met with situations from which rational deliberation found no means of escape; but then the unexpected intervened, and with it came salvation. I would not lose courage even now. I wanted to do everything an economist could do. I would not tire in saying what I knew to be true." Ludwig von Mises.


#88 NicolasB

NicolasB

    Lit ét rature

  • Utilisateur
  • 1974 messages
  • Ma référence:Hayek Salin Bastiat

Posté 04/06/2014 - 05:17

Oui, il y en a un pour Rhône-Alpes (afin de mettre d'accord Lyonnais, Stéphanois et Grenoblois).


Et pour s inscrire, il faut faire comment?

"Who is John Galt?" Ayn Rand

"La politique est l'art de ce qui se voit ; l'économie est la science de ce qui ne se voit pas." Nicolas Doze


"Parfois la loi défend le pillage et y participe. Parfois la loi place l'appareil entier des juges, de la police, des prisons et des gendarmes au service des pilleurs, et traite la victime - quand elle se défend - comme un criminel." Frédéric Bastiat

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os ! » Michel Audiard


#89 Arturus

Arturus

    Prosateur

  • Membre Actif
  • 2273 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rothbard, Rand
  • Tendance:Anarcap

Posté 07/06/2014 - 23:29

Puisque la plateforme est HS, je poste ici l'annonce du Café Liberté (à mon avis la bonne adresse est celle du début) :
 

CL lundi 16 juin : Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL – Les nouveaux bien pensants

 

Cette séance se tiendra le lundi à 20h00 au café le Coup d’Etat, 164, rue Saint Honoré, 75001 Paris (M° Les Halles ou Palais Royal).

 

La séance aura pour thème : La pensée « officielle » s’effondre–t-elle ?  .

 

Nous aurons l'honneur de recevoir Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL auteurs de l’ouvrage Les nouveaux bien pensants, publié aux Editions du Moment en janvier 2014. Professeur à la Sorbone, membre de l’Institut, administrateur du CNRS, Michel MAFFESOLI est reconnu en tant que théoricien de la postmodernité. Enarque et Inspectrice générale, Hélène STROHL a publié L’état social ne fonctionne plus.

 

Dans leur ouvrage Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL décrivent la perte de crédibilité grandissante de la « pensée officielle » et des sphères de pouvoir politique qui la développent et la portent. Ils dénoncent l’égarement des élites sociopolitiques qui s’enfoncent dans le refus du réel et restent coupé du monde, préférant le confort illusoire de l’entre-soi. Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL étudient l’évolution postmoderne actuellement à l’œuvre, énoncent ce qui devient périmé dans l’ancien paradigme politique, notamment la foi dans le progrès scientifique, la croissance économique et la démocratie représentative. Ils réfléchissent à l’émergence des nouveaux paradigmes. Ils nous présenterons leur réflexion sur ces sujets.

 

Indépendamment des travaux de Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL, les séances du Café Liberté, au fil de sa décennie d’existence, ont permis d’aborder ces thèmes sous de multiples angles.

Internet porte un renversement historique du paradigme médiatique des siècles précédents. Jadis de plus en plus centralisée avec la presse, la radio et la télévision, l’information sociopolitique connait soudainement une immense libération porteuse de décentralisation. A présent se trouvent régulièrement mis à nus les mensonges et occultations des propagandes dominantes portés par les microcosmes de pouvoir occidentaux se cooptant les uns les autres à l’échelle nationale ou internationale souvent au dépend des populations et des libertés fondamentales. Les propagandes des « pensées uniques » prétextuelles des élites sociopolitiques des démocraties sociales corrompues se trouvent puissamment décrédibilisées par cette libération de l’information, tout autant que par les graves difficultés économiques découlant de leur incurie monétaire et leur incapacité structurelle à gérer sainement la légitime mondialisation où des pans entiers de l’humanité sortent de la pauvreté au prix de grandes tensions sur les emplois des populations occidentales les plus modestes.

Les exemples abondent en Occident illustrant l’énorme perte de crédibilité de la « pensée unique » nationale ou internationale, accompagnée de la montée de mouvements politiques nouveaux s’engouffrant naturellement dans cette brèche. Aux USA le libéral Ron Paul a marqué de son empreinte les élections de 2012 en obtenant au son de « Restore the constitution » et « End the Fed » la seconde place aux primaires états-uniennes, malgré la quasi censure médiatique mainstream qui lui était infligée sans grand motif avoué. Dans la plupart des pays de l’Union Européenne se développent aussi des votes réfractaires aux propagandes dominantes. Ces votes réfractaires adoptent des positions politiques qui traduisent l’âme des peuples : libéralisme constitutionnel des Tea Party aux USA, insularité intérieurement libérale s’exprimant avec un humour décapant avec l’UKIP au Royaume Uni, brutalité à la symbolique choquante d’Aube Dorée en Grèce, comique tapageur et propositions sécessionnistes en Italie, nationalisme autoritaire du FN en France… Même la paisible Suisse connait un important renouvellement de son paysage politique avec l’émergence de l’UDC, affirmant les valeurs hélvétique de bon sens, de démocratie directe et de liberté offerte par le morcellement confédéral. Désavouées de plus en plus massivement, les sphères porteuses des propagandes dominantes révèlent de plus en plus ouvertement leur violence morale et au final physique. Elles tentent de disqualifier à bon compte leurs véritables opposants en fustigeant hypocritement le « populisme » (insoumis) tout en se drapant douteusement de la « démocratie » (soumise). De plus en plus agressive et improbablement moralisatrice, leur politique étrangère hypocrite fait craindre une catastrophique montée à la guerre.

 

Vivons-nous une époque charnière où les paradigmes politiques pérennes durant plusieurs générations se périmeraient ? Les sphères de pouvoir occidentales sont elles aveuglés par l’entre soi, porteur d’illusions et de déni d’autrui ? Sont-elles structurellement ou discursivement liées à des paradigmes périmés ? Développent-elles un « discours officiel » dont la crédibilité s’effondre ? Peuvent-elles se réformer ? Cette situation est elle porteuse de bouleversement politiques ? Ces sphères sont elles, ou risquent elles, de devenir dangereuses pour empêcher ces bouleversements ? Leurs opposants le sont ils porteurs de dangers comparables ? C'est autour de ces questions que nous vous proposons de débattre le lundi 16 juin à 20h00 au café Le Relais Odéon, 132 bd Saint Germain 75006 Paris (M° Odéon, au croisement avec la rue de l’Ancienne Comédie) !

 


"L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Bastiat

#90 Arturus

Arturus

    Prosateur

  • Membre Actif
  • 2273 messages
  • Ma référence:Bastiat, Rothbard, Rand
  • Tendance:Anarcap

Posté 08/06/2014 - 14:38

Confirmation de l'adresse + inscription obligatoire :

Cette séance se tiendra le lundi à 20h00 au café le Coup d’Etat, 164, rue Saint Honoré, 75001 Paris (M° Les Halles ou Palais Royal). En raison de la grande notoriété de l’orateur, une inscription est obligatoire à cafeliberte@gmail.com avant le 15 juin à 22h.


"L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." Bastiat

#91 Lameador

Lameador

    Littérateur

  • Utilisateur
  • 1035 messages
  • Ma référence:Margaret Thatcher
  • Tendance:Libéral conservateur

Posté 02/07/2014 - 22:41

oui, tous au bureau (test de psot)





Répondre à ce sujet



  

2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)